Les Rolling Stones menacent Donald Trump de poursuites s’il utilise leurs chansons

Pierre Vaugeois
Juin 28, 2020

Les indémodables Rolling Stones menacent le président américain de le poursuivre en justice s'il continue d'utiliser une de leurs chansons, You Can't Always Get What You Want lors d'événements de sa campagne.

Les rockeurs britanniques sont en lien avec l'organisme américain de protection des droits musicaux, BMI, qui a prévenu que tout futur usage d'une œuvre des Rolling Stones lors de la campagne de Donald Trump violerait son accord de licence avec l'organisation.

" Si Donald Trump n'en tient pas compte et persiste, il serait alors poursuivi en justice pour avoir brisé l'embargo et avoir joué de la musique non autorisée", est-il souligné dans ce communiqué. Elle est classée 100e sur la liste des 500 plus grandes chansons du magazine Rolling Stone.

Le classique a été utilisé par l'équipe de Trump lors d'un récent rassemblement du candidat à la réélection à Tulsa, en Oklahoma, un événement dont la fréquentation a été bien moindre qu'anticipée.

Ce n'est pas la première qu'un chanteur, une chanteuse ou un groupe voit sa musique récupérée par Donald Trump et manifeste sa désapprobation.

D'autres artistes ont également subi le même sort par le passé, comme Neil Young en 2018, alors que le président s'était servi de son tube Rockin' in the Free World sans l'autorisation du musicien.

Autant le regretté Tom Petty que sa famille s'opposent fermement au racisme et à la discrimination de toutes sortes.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL