L'inquiétante flambée des contaminations dans le sud des Etats-Unis — Coronavirus

Claudine Rigal
Juin 25, 2020

Près de la moitié des 50 Etats américains ont connu une augmentation du nombre de cas au cours des deux dernières semaines, et certains, comme le Texas et la Floride, affichent des records quotidiens dans le nombre de cas recensés.

De la Floride à la Californie, le sud des États-Unis connaît des records de cas et des hausses d'hospitalisations.

Pour l'immunologiste en chef de la Maison-Blanche, Anthony Fauci, "les deux prochaines semaines seront critiques" pour combattre ces poussées "préoccupantes".

Avec près de 330 millions d'habitants, les Etats-Unis affichent le pire bilan du monde en valeur absolue: plus de 120.000 morts et près de 2,4 millions de cas de Covid-19 détectés. Voici ce qu'il faut savoir sur ce rebond du virus outre-Atlantique.

Le Texas, qui avait très vite entamé son déconfinement début mai, a ainsi enregistré mardi 5489 nouvelles infections, sur un total de plus de 120 000 cas. Mais le regain de l'épidémie ne date pas d'hier. "Au cours du dernier mois, le nombre d'hospitalisations a doublé et les hôpitaux craignent d'être submergés". "J'ai l'impression que nous allons dans la mauvaise direction, et que nous y allons à toute vitesse", a déclaré Sylvester Turner, le maire démocrate de Houston. L'Etat a également enregistré un record de nouvelles infections (5.508).

La Floride a dépassé lundi la barre des 100.000 cas détectés...

Le gouverneur Ron DeSantis a déploré la "véritable explosion de nouveau cas chez les plus jeunes".

Face à cette résurgence, plusieurs Etats sont obligés de remettre en place des restrictions de déplacements.

Très durement frappés par le Covid-19 au début de l'épidémie aux Etats-Unis, New York et le New Jersey ainsi que le Connecticut voisin ont décrété mercredi une quarantaine pour les personnes venant des Etats où la pandémie accélère. Le sud des Etats-Unis apparaît comme le nouvel épicentre du pays. Cette liste est fondée sur des indicateurs de santé publique. "Ce que fait New York est à l'opposé de ce que vous voyez aujourd'hui dans le pays", a estimé le gouverneur, précisant que le nombre de cas positifs "monte" dans certains Etats alors que celui de l'Etat de New York "baisse". Depuis mardi, le port du masque a été rendu obligatoire à Miami et une dizaine de villes de la région. C'était déjà le cas depuis la semaine dernière à Orlando, Tampa, ou les célèbres îles des Keys. Et menacé les bars et restaurants ne suivant pas les règles de distanciation physique de leur retirer leurs licences de vente d'alcool. Les autorités appellent à la vigilance et ont imposé l'obligation du port du masque. "Nous ne pouvons pas continuer comme nous l'avons fait ces dernières semaines (.). Certains d'entre nous ont eu un petit coup d'amnésie, d'autres ont franchement baissé la garde", a pointé Gavin Newsom, le gouverneur de l'Etat, où Disneyland a dû repousser sine die la réouverture de son célèbre parc d'attractions près de Los Angeles, prévue le 17 juillet. " Si nous sommes incapables de ralentir la progression, nous devrons revoir dans quelle mesure les commerces peuvent rester ouverts".

" L'endroit le plus sûr pour vous pendant que ça se propage, c'est chez vous", a lancé le gouverneur Greg Abbott, incitant tous ceux qui doivent sortir à porter un masque. La marque à la pomme avait déjà fermé une douzaine d'autres boutiques en Floride, Caroline du Nord et du Sud et en Arizona la semaine dernière. Et là aussi, les personnes touchées sont plus jeunes qu'au départ. Cet Etat a par ailleurs maintenu une quarantaine obligatoire pour tous les voyageurs arrivant sur son territoire.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL