OL - Quand Juninho défonce la mentalité de ses joueurs

Solenn Plantier
Juin 28, 2020

Juninho a été recruté par Jean-Michel Aulas afin de bâtir une équipe de l'OL compétitive.

Le choix du successeur de Sylvinho a été rapide à Lyon, mais le président de l'OL et Juninho n'avaient pas le même avis pour Rudi Garcia.

Après avoir contribué à faire partir Bruno Genesio de l'Olympique Lyonnais, le tribunal des réseaux sociaux a accordé du crédit à Sylvinho, arrivé dans la foulée du retour de Juninho. Un véritable faux-pas pour la première année de Juninho en tant que directeur sportif.

Le directeur sportif de l'OL évoque les jeunes du club et déplore le manque d'intensité aux entraînements.

L'ancienne star de l'équipe a ensuite regretté qu'il n'y ait pas le même engagement qu'il y avait à l'époque, que ça soit lors des matches, mais aussi et surtout à l'entrainement: "De mon époque, les gens nous disaient: "vous êtres les plus forts ". Si j'en avais onze de la maison, de haut niveau, ce serait l'idéal pour moi, comme directeur sportif, et le club dépenserait moins ". "À ce moment-là, on avait besoin d'un pompier, et il a senti que c'était lui", explique, dans Le Progrès, le proche conseiller du président de l'Olympique Lyonnais. "Tous ceux qui arrivaient, savaient qu'ils n'avaient pas le droit d'être à 70%, car nous, les anciens, donnions l'exemple ".

" Aujourd'hui, c'est incroyable qu'on soit obligé de demander de l'intensité, s'agace " Juni ". Si à Liverpool, à City, tu ne travailles pas à 100%, c'est tribune tout de suite. "Si un mec n'a pas envie de le faire, il va avoir une seconde de retard, l'adversaire va s'en sortir et c'est fini", peste le dirigeant lyonnais. Combien de buts avons-nous marqués sur phase arrêtée (hors penalties)?

" Normalement, c'est près de 25 % des buts".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL