Racisme : grande décision de l’Oréal

Claudine Rigal
Juin 28, 2020

"Tous les détails comptent", répond Yves Marin, qui observe un "regain de prudence" des entreprises: "Pour une sensibilité à fleur de peau concernant les sujets d'ostracisme et de racisme en général, le plus petit détail peut vous emmener vers des conséquences en termes de communication qui sont insoupçonnées au moment de son origine".

Le groupe L'Oréal a décidé de retirer certains mots, tels que " blanchissant", de la description de ses produits cosmétiques sur ses emballages, dans un contexte mondial de manifestations anti-racistes.

"Le groupe L'Oréal a décidé de retirer les mots blanc/blanchissant (white/whitening), clair (fair/fairness, light/lightening) de tous ses produits destinés à uniformiser la peau", a indiqué le groupe français de cosmétiques dans un communiqué publié samedi et relayé par l'AFP.

Le groupe n'est pas le premier à avoir pris cette décision.

En Inde les crèmes éclaircissantes sont prisées notamment des stars de Bollywood. Géant américain, Johnson and Johnson a décidé d'aller plus loin, en interdisant cette semaine la vente de substances éclaircissantes conçues pour l'Asie et le Moyen-Orient. Le groupe a également annoncé la fin de ses lignes Neutrogena Fine Fairness et Clear Fairness by Clean & Clear.

Une hyprocisie qui ne dit pas son nom, mais qui permet de comprendre que le mouvement spontané semble déjà piraté par des intérêts économiques qui veulent surfer sur la vague pour se refaire une beauté, sans changer de recette, mais en changeant de mots.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL