Reprise de la grève jusqu’à lundi matin — BFM/RMC

Pierre Vaugeois
Juin 28, 2020

Cependant, ces discussions n'ont pas suffi, puisque lors d'une assemblée générale organisée jeudi en fin d'après-midi, les salariés se sont prononcés pour la reprise immédiate du mouvement jusqu'à lundi 9H00, avec 326 voix sur 465 votants. Depuis ce matin, 9 heures, BFMTV a interrompu la diffusion en direct. La chaîne d'information en continu rediffuse désormais sa matinale en boucle. Pour l'instant, la situation reste bloquée au sein du groupe NextRadioTV où la grève a été reconduite jusqu'à lundi.

En préambule de ce débat, Ruth Elkrief, chargée de l'animer avec Apolline de Malherbe, a indiqué que lors de négociations qui se sont déroulées toute la journée avec les représentants des salariés, la direction de NextradioTV avait accepté de "transformer son plan de sauvegarde de l'emploi en un plan de départs volontaires".

Avec trois grandes revendications: aucun départ contraint, le rejet de la suppression de la moitié des pigistes et intermittents et de meilleures conditions sociales pour les salariés restants.

"La Direction s'est engagée à mener immédiatement une négociation: sur les mesures d'accompagnement, notamment financières, du plan de départs volontaires; sur le volume de réduction des pigistes et des intermittents; sur les critères d'éligibilité des pigistes et intermittents au plan de départs volontaires".

La direction appelle "à la reprise du travail afin d'éviter de dégrader les antennes, d'affaiblir durablement nos chaînes et de pénaliser nos téléspectateurs". Ce mouvement, qui avait perturbé les antennes du groupe et entraîné le report d'un débat entre Anne Hidalgo, Rachida Dati et Agnès Buzyn avant le 2e tour des municipales à Paris, avait été suspendu en attendant des discussions avec la direction.

L'interview de Jean-Jacques Bourdin, ce vendredi à 8h30, a bien été diffusée elle aussi sur BFMTV et RMC. Les employés de la filiale d'Altice manifestent contre un plan d'économies prévoyant la suppression d'environ 500 postes (330 à 380 postes en CDI et 200 postes de pigistes et intermittents), soit près d'un tiers des effectifs du groupe.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL