Wall Street rebondit après une annonce de la Fed

Xavier Trudeau
Juin 19, 2020

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, baissait de 0,40% à 9.550,77 points.

L'indice élargi S&P 500 a, pour sa part, perdu 0,36% à 3113,49 points.

Après avoir ouvert nettement dans le rouge en raison de la hausse des cas de contamination au nouveau coronavirus dans de nombreux Etats américains et de la découverte d'un nouveau foyer épidémique à Pékin, Wall Street s'est ressaisie à la suite des précisions apportées par la Fed sur les modalités de ses interventions sur le marché secondaire de la dette "corporate".

Malgré sa forte progression lors des dernières séances, la place new-yorkaise reste marquée par "un niveau élevé de volatilité, où la moindre information est perçue comme une opportunité d'évoluer rapidement dans un sens ou dans l'autre", décrit JJ Kinahan, responsable de la stratégie marchés chez TD Ameritrade.

"Le marché est aux prises avec la crainte de voir débuter une seconde vague", ajoute l'expert.

Selon un bilan établi par l'AFP, la pandémie a fait plus de 433.000 morts et contaminé plus de 7,9 millions de personnes dans le monde. Les Etats-Unis sont le pays le plus touché avec plus de 115.000 décès.

La publication lundi d'un indice bien meilleur que prévu sur l'activité manufacturière dans la région de New York n'a, par ailleurs, pas vraiment fait réagir le marché.

L'indice CAC 40 gagne 1,6% à 4892 points.La Bourse de New York a fini dans le vert lundi soir sur un communiqué surprise de la Fed, qui a manifesté son intention de muscler son programme de rachats directs et ciblés de dette des entreprises, synonyme d'un soutien direct aux sociétés cotées à Wall Street.

Mais le gouverneur de l'Etat de New York, Andrew Cuomo, a menacé dimanche de revenir sur le calendrier des phases de réouverture après de larges rassemblements pendant le week-end, en violation des règlements sur le confinement.

Parmi les événements ayant retenu l'attention des acteurs du marché, le président de la Réserve fédérale (Fed) Jerome Powell a achevé sa deuxième journée d'audition devant des élus américains.

Disney, qui a prévu de rouvrir partiellement son parc d'attractions à Hong Kong jeudi en y faisant respecter des mesures de distanciation, est monté de 1,38%. Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Vous avez aimé cet article?

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL