239 chercheurs alertent : le coronavirus est bien aéroporté

Evrard Martin
Juillet 6, 2020

Selon l'OMS, le coronavirus se transmet principalement par de grosses gouttelettes qui retombent rapidement sur le sol.

Alors que la pandémie de Covid-19 continue de se propager partout dans le monde, 239 chercheurs de 32 pays viennent de tirer la sonnette d'alarme.

Selon ces derniers, le virus est possiblement aéroporté. "Il y a un fort débat à ce sujet", défend quant à elle la responsable technique de l'OMS, la Dr Benedetta Allegranzi, relève Capital. "Au cours des deux derniers mois, nous avons déclaré à plusieurs reprises que nous considérions la transmission aéroportée comme possible, mais certainement pas étayée par des preuves solides ou même claires". Le risque de contamination est également accru dans les espaces clos, surpeuplés, mal ventilés ou encore dans des lieux où des personnes restent en contact rapprochées durant une longue période.

Début avril, un groupe de 36 experts sur la qualité de l'air et les aérosols a exhorté l'OMS à examiner les preuves croissantes de la transmission aérienne du coronavirus. L'agence a répondu rapidement, appelant Lidia Morawska, la dirigeante du groupe et une ancienne consultante de l'OMS, pour organiser une réunion.

Les résultats pourraient signifier que les gens peuvent être tenus de porter des masques à l'intérieur, même dans les milieux où des mesures de distanciation sociale sont appliquées. Les chercheurs ont déclaré au média que le comité de prévention et de contrôle des infections de l'OMS, en particulier, est lié par une vision rigide et trop médicalisée des preuves scientifiques.

Cependant, l'organisation aurait déclaré que les preuves sur la suspension du virus dans l'air n'étaient pas convaincantes, a noté le journal.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL