Accords pour 90 millions de doses de vaccin supplémentaires — Royaume-Uni

Xavier Trudeau
Juillet 25, 2020

" Le gouvernement américain a passé une commande initiale de 100 millions de doses pour 1,95 milliard de dollars et pourrait acquérir jusqu'à 500 millions de doses additionnelles " du projet de vaccin développé par la biotech allemande Biontech et le laboratoire américain Pfizer, selon les deux entreprises.

Les deux entreprises prévoient actuellement de fabriquer dans le monde jusqu'à 100 millions de doses d'ici la fin de l'année et potentiellement plus de 1,3 milliard de doses d'ici la fin 2021, sous réserve de la sélection finale d'un vaccin à partir de leurs essais cliniques.

Si les Etats-Unis demeurent de loin le pays à la fois le plus touché et le plus endeuillé, avec plus de 142.000 morts pour près de quatre millions de cas déclarés, l'Amérique latine et les Caraïbes ne sont pas en reste avec également quatre millions de personnes contaminées par le nouveau coronavirus et plus de 167.000 morts. Avec ces nouveaux accords, "le gouvernement a désormais un accès sécurisé à trois vaccins contre le Covid-19 qui sont développés ici et à travers le monde, donnant au Royaume-Uni toutes les chances d'avoir accès à un vaccin sûr et efficace au plus vite", souligne le gouvernement dans un communiqué. "Il se peut que le vaccin vienne à cheval sur la colline comme la cavalerie, mais nous ne pouvons tout simplement pas compter dessus pour le moment", a-t-il déclaré dans une interview télévisée.

Ce projet de vaccin entre dans une phase décisive d'essais cliniques à grande échelle.

L'alliance doit commencer prochainement les essais cliniques pour son vaccin.

Ces tests sont menés par l'Institut public de référence Butantan, qui doit en produire 120 millions de doses au début 2021 pour le Brésil si les résultats sont concluants. Selon elles, une capacité de générer une réponse d'anticorps neutralisants chez les humains à des niveaux supérieurs ou égaux à ceux observés dans les sérums convalescents, a été constatée.

Mais deux doses seront nécessaires pour immuniser une personne, un rappel devant être effectué sept jours après la première injection, a indiqué mercredi une porte-parole de Biontech à l'AFP.

La dernière mise à jour du développement du vaccin contre les coronavirus provient du gouvernement américain, qui a signé un nouvel accord pour un vaccin prometteur fabriqué par BioNTech et Pfizer.

Mardi, le gouvernement britannique avait annoncé un accord portant sur l'achat de 30 millions de doses auprès de l'alliance germano-américaine.

En dehors du continent américain, l'université d'Oxford a noué un partenariat avec le laboratoire anglo-suédois AstraZeneca. La condition: un transfert de technologie aux Etats-Unis et la livraison de 300 millions de doses.

Plus tôt ce mois-ci, un chèque de 1,6 milliard de dollars à été signé à la biotech américaine Novavax, garantissant aux Etats-Unis la priorité des 100 millions de premières doses.

Les Etats-Unis ont également investi environ un demi-milliard de dollars dans l'un des vaccins expérimentaux les plus avancés dans le monde, celui de la société biotechnologique américaine Moderna, et un autre demi-milliard dans celui de Johnson & Johnson.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL