Chômage, tabac, gaz… ce qui change au 1er juillet

Xavier Trudeau
Juillet 1, 2020

À la hausse ou. à la baisse. Les Camel Shift augmentent ainsi de 20 centimes pour passer à 9,8 euros, les Fortuna Rouge, News 100% Tabac ou News Bleu sont majorées de 10 centimes pour se vendre désormais 9,5 euros. Si la référence la plus vendue du marché, les Marlboro, reste inchangée, le prix de nombreux paquets de cigarettes va augmenter. Les prix des tabacs à rouler, des cigares et cigarillos sont en général en augmentation. Cliquez ici pour retrouver les nouveaux prix officiels.

Les particuliers pourront acquitter leurs impôts, amendes, factures de cantines scolaires, d'hôpital, de crèche ou de piscine chez leur buraliste à partir de demain. Ce " paiement de proximité " sera possible en espèces ou en carte bancaire, jusqu'à 300 euros, dès lors que la facture comporte un code QR. Le buraliste sera rémunéré 1,50€ par transaction. Cliquez ici pour retrouver les buralistes partenaires.

Les tarifs réglementés du gaz baissent de 0,3% en moyenne par rapport à juin. Mais le le gouvernement et la Commission de régulation de l'énergie (l'autorité administrative chargée de veiller sur le bon fonctionnement du marché de l'énergie en France) ont préféré lisser cet important repli jusqu'à février prochain pour éviter une trop forte hausse dans le futur. L'allocation minimale passe ainsi à 29,38 euros par jour, contre 29,26 euros actuellement. À partir du 1er juillet 2020, les prix de certaines cigarettes vont connaître une hausse après déjà une hausse en mars.

Tarifs réglementés du gaz en très légère diminution, variations à la hausse comme à la baisse des prix du tabac, arrivée d'un dispositif d'"activité partielle longue durée". voici différents changements susceptibles d'affecter vos finances personnelles à compter de mercredi.

"Le 20H vous répond": l'indemnisation des salariés en chômage partiel va-t-elle baisser?

Ce système sera plus avantageux que le régime classique de chômage partiel, qui à compter du 1er octobre n'indemnisera plus les salariés qu'à hauteur de 72% du salaire net avec un reste à charge de 40% pour les entreprises. Les entreprises, qui embauchent des apprentis entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021, bénéficieront d'une aide de 8 000 euros pour les majeurs et 5 000 euros pour les mineurs. Ce dispositif vise à aider les entreprises "confrontées à une réduction d'activité durable qui n'est pas de nature à compromettre leur pérennité" en contrepartie d'engagements sur l'emploi. Les entreprises de plus de 250 salariés devront avoir plus de 5 % d'alternants dans leurs effectifs en 2021.

L'organisme paritaire Action logement va verser une aide de 150€, renouvelable trois fois, aux saisonniers agricoles mobilisés pendant la crise sanitaire, pour le paiement de leur loyer.

Les banques vont devoir limiter les frais occasionnés par un plan d'épargne en action (PEA) à 10€ pour son ouverture.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL