Covid-19: Deux projets de vaccins "produisent une réponse immunitaire" prometteuse

Evrard Martin
Juillet 21, 2020

C'est dans ce souci que deux essaient cliniques rapportés par la revue britannique Lancet, le 20 juillet, suscitent beaucoup d'espoir dans le cadre de la lutte.

Dans la course contre la montre pour trouver un vaccin sûr et efficace contre le Covid-19, deux projets, un britannique et un chinois, ont produit une réponse immunitaire importante, selon les résultats de deux essais cliniques distincts, publiés lundi dans la revue médicale britannique The Lancet. L'un porte sur le vaccin développé par une équipe du Royaume-Uni et l'autre sur le projet d'une équipe chinoise.

Résultat: ces vaccins engendrent une réponse immunitaire forte, avec à la fois les anticorps, qui seraient donc dirigés contre le coronavirus, et les lymphocytes T, qui pourraient s'attaquer aux cellules infectées.

"Si notre vaccin s'avère efficace, c'est une option prometteuse, car ce type de vaccin peut être produit à grande échelle", a commenté Sarah Gilbert, chercheuse à l'université d'Oxford.

Ces résultats de l'essai de phase 2 sur des volontaires humains ouvrent la voie à un essai clinique plus large.

Mais si cette nouvelle peut paraître réjouissante, les étapes vers un vaccin commercialisable sont encore nombreuses: il faudra encore notamment démontrer que ces vaccins peuvent être protecteurs, lors de la phase 3 de la recherche.

La publication des données sur le vaccin développé par Astrazeneca intervient alors que d'autres laboratoires ont également dit lundi avoir enregistré des résultats positifs sur leurs essais de vaccin. Dans les deux cas, les scientifiques ont observé la réaction de l'organisme. Plus de 1000 volontaires ont été concernés par cet essai.

Parmi les autres projets de vaccin à un stade avancé, la biotech américaine Moderna a annoncé, la semaine dernière, qu'elle débuterait le 27 juillet la phase 3 de son candidat-vaccin contre le Covid-19, pour tester son efficacité sur 30 000 personnes aux Etats-Unis: la moitié d'entre elles recevront une dose de 100 microgrammes, les autres un placebo. "Il est possible qu'une dose supplémentaire (de vaccin) soit nécessaire pour entraîner une réponse immunitaire plus forte dans la population âgée", a estimé l'un des auteurs, Wei Chen, de l'Institut de Biotechnologie de Pékin.

"Faisons très attention à ces annonces". Elle "inclura environ 9000 professionnels de santé" dans ce pays touché de plein fouet par l'épidémie de Covid-19.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL