Extension de Roissy : le projet doit être "revu en profondeur"

Pierre Vaugeois
Juillet 31, 2020

Le projet d'extension de l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, à Paris, va-t-il voir le jour?

Après l'annonce de Jean-Baptiste Djebbari, le projet du terminal T4 de l'aéroport du nord parisien semble avoir du plomb dans l'aile. Ce projet doit permettre de porter les capacités d'accueil du terminal à 40 millions de passagers.

Cette annonce intervient alors qu'Aéroports de Paris (ADP) a annoncé que le retour du trafic aérien au niveau d'avant la crise du coronavirus ne se ferait qu'entre 2024 et 2027. Le coronavirus aura peut-être eu raison d'un projet controversé depuis sa naissance, pour des questions environnementales notamment.

Pour ADP, l'objectif du futur terminal est de permettre d'absorber la fréquentation de Roissy, deuxième aéroport d'Europe derrière Heathrow.

Le projet de T4, dont le coût est estimé par les médias français entre 7 et 9 milliards d'euros, est par ailleurs contesté par des élus locaux et des association écologistes qui s'inquiètent de son impact. Par contre il y aura besoin d'aménagements, d'accueillir de nouveaux types de trafic et de continuer à pouvoir construire sobrement en fonction des besoins. "Nous sommes en train d'investir massivement pour l'avion à hydrogène, nous devrons nous doter de capacités aéroportuaires pour l'accueillir".

Dans un avis rendu début juillet, l'Autorité environnementale (AE) constatait que "l'équation à résoudre" entre l'augmentation des vols, de la circulation routière et le respect des objectifs internationaux de la France en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre "n'est pas décrite ni posée de manière complète".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL