Ghosn a transféré de l'argent à un complice présumé de sa fuite

Xavier Trudeau
Juillet 8, 2020

Publié le 8 juil.

Cette annonce intervient moins de vingt-quatre heures après qu'ils ont émis une requête auprès d'un juge américain, pour demander leur libération sous caution. Selon Reuters, l'ancien patron de l'alliance Renault-Nissan aurait en effet effectué un virement 862 500 dollars (environ 764 000 euros) à une entreprise appartenant à l'un des deux hommes qui l'ont aidé dans sa fuite. Un premier versement de 540.000 dollars a été effectué le 9 octobre 2019, soit près de trois mois avant la fuite de l'ancien dirigeant qui vivait à l'époque à Tokyo sous un régime de libération sous caution dans l'attente de deux grands procès portant sur différentes malversations financières. Un second versement de 322.500 a été repéré le 25 octobre. Leur père, Michael Taylor, ancien des forces spéciales américaines et spécialiste de la sécurité privée, est l'autre homme impliqué dans la fuite de l'ancien magnat de l'automobile. Les deux hommes tentent d'éviter ce scénario. 'Il existe des conditions dans lesquelles ils peuvent être libérés', ont plaidé cette semaine leurs avocats.

Michael et Peter Taylor sont détenus dans un centre correctionnel du Massachusetts dans lequel 36 prisonniers et membres du personnel pénitentiaire ont été testés positifs au coronavirus.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL