Incendie en Gironde: plus d'évolution du feu, surveillance continue

Claudine Rigal
Juillet 31, 2020

Les pompiersont lutté activement à partir de 14h, lundi 27 juillet, contre le plus important feu de forêt de l'année à ce jour en Gironde.

L'incendie, d'origine indéterminée, a débuté vers 14h00 dans une zone forestière près de la commune du Tuzan, à environ 60 km au sud de Bordeaux.

"Le feu n'évolue plus, mais il est toujours un peu actif, avec quelques souches qui continuent de brûler, et des points chauds sur toute une partie des parcelles", a expliqué à l'AFP le lieutenant-colonel Eric Pitault, du Service départemental d'Incendie et de Secous (SDIS) de la Gironde.

L'incendie, qui s'est déclaré lundi à 14 heures, était maîtrisé tard dans la soirée, selon la préfecture de Nouvelle-Aquitaine.

"Le vent, le sol sablonneux et les jeunes pins de la région ont rendu l'incendie " difficile " et " virulent ", a souligné le capitaine des pompiers Mathieu Jaumain. Toutefois, une centaine de pompiers sont mobilisés sur place pour sécuriser le secteur et éviter toute reprise.

En raison des fumées denses, une cinquantaine de personnes ont été évacués "par précaution" dans les hameaux se trouvant près des communes du Tuzan (300 habitants) et Saint-Symphorien (1800 habitants). Concernant la centrale photovoltaïque, l'herbe sous les miroirs a bien brûlé, mais, au vu des photos aériennes, les miroirs ne semblent pas avoir brûlé.

Quatre appareils, deux bombardiers d'eau et deux Canadair, étaient engagés et voués à tourner jusqu'à la tombée de la nuit, en soutien d'une centaine de véhicules, avec des renforts de pompiers des départements voisins, Landes, Lot-et-Garonne, Dordogne notamment.

L'incendie a frappé la forêt des Landes de Gascogne dans le Sud-Gironde. La Gironde a connu un début d'été sec et chaud, avec plusieurs journées à plus de 30 degrés, et un nouvel épisode de fortes chaleurs est attendu pour la deuxième partie de semaine, malgré une possible perturbation pluvieuse prévue mardi.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL