Julien Lacroix largué par son agence | JDM

Pierre Vaugeois
Juillet 28, 2020

Visé par des allégations d'agressions et d'inconduites sexuelles, l'humoriste Julien Lacroix réagit et se défend dans une publication sur sa page Facebook. Les situations décrites vont de la relation sexuelle non consentante aux baisers non consensuels et aux gestes déplacés. Par contre, détruire le travail d'une vie?

"Je ne suis pas un ange, mais pas un démon non plus, et certainement pas le prédateur sexuel qui sévit depuis une décennie comme "Le Devoir" me décrit ce matin", écrit l'humoriste de 27 ans, qui ajoute que la plupart des événements qu'on lui reproche seraient survenus quand il était mineur. "Comment voulez-vous que je réponde sans connaître les détails précis et sans savoir de qui on parle ni de qui elles viennent?", demande l'humoriste.

Dans un article paru ce matin dans le quotidien Le Devoir, neuf femmes racontent avoir été victimes d'inconduites et d'agressions sexuelles de la part de Julien Lacroix. Selon l'article, il aurait demandé d'obtenir les informations détaillées sur les allégations, incluant le nom des sources, avant de décider d'accorder une entrevue. "Face à une liste descriptive des événements relatés ici, il a fait savoir qu'il considère qu'elle recèle des allégations non fondées et diffamatoires ".

Voilà que, comme ce fut le cas pour Maripier Morin il y a deux semaines, Julien Lacroix perd peu à peu ses partenaires professionnels.

Lundi en fin de journée, le compte de l'humoriste sur Facebook paraissait avoir été fermé. Il se distance également de son équipe de gérance et de production afin de " réfléchir aux recours qui s'offrent à lui ".

Julien Lacroix devait notamment participer aux soirées d'humour Projet Parallèle. Une décision prise " en raison des allégations et du jeune public auxquelles s'adressent ces capsules", a précisé la porte-parole de Télé-Québec, Catherine Lebeuf.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL