Le roi Mohammed VI prend une importante décision

Pierre Vaugeois
Juillet 31, 2020

Le Roi a affirmé qu'il s'agit pour Lui d'un sujet particulier de fierté de constater comment l'ensemble des Marocains et les forces vives de la Nation ont traversé cette conjoncture en manifestant un tel niveau de prise de conscience, de discipline et de réactivité positive, chacun remplissant avec sérieux et responsabilité le rôle qui lui incombe. "Je salue aussi les citoyennes et les citoyens pour l'esprit solidaire et l'engagement responsable dont ils ont fait preuve pendant la période de confinement, tant sur le plan individuel que collectif et Je félicite notamment les acteurs de la société civile qui ont su prendre de louables initiatives", a poursuivi le Souverain.

La crise sanitaire a eu de "fâcheuses retombées sanitaires, mais aussi économiques et sociales (...) C'est pourquoi Nous avons créé un Fonds spécial pour faire face aux répercussions sanitaires, économiques et sociales de la pandémie". Le total des dépenses engagées jusqu'à présent se monte à 24 milliards 650 millions de dirhams. "Par ailleurs, 5 milliards de dirhams seront affectés à la Caisse Centrale de Garantie, dans le cadre de la relance économique".

Le roi Mohammed VI a aussi annoncé l'injection de près de 12 milliards de francs dans l'économie nationale pour la "relance économique post-crise".

De plus, un Fonds d'investissement stratégique sera créé et contribuera à l'appui aux activités de production, d'aménagement et de financement des grands projets d'investissement public-privé, dans une diversité de domaines. Le Roi, comme à l'accoutumée, a tenu un langage de vérité, à la fois sur les risques sanitaires, sur les faiblesses économiques et sociales dévoilées par la crise, surtout l'étendue de la précarité. "Notre aspiration prioritaire est d'assurer la protection sociale à tous les Marocains".

Deux grandes mesures sont à retenir: la généralisation de la couverture sociale au cours des cinq prochaines années et la création d'un fonds de 120 milliards de dirhams, l'équivalent de 11 milliards d'euros. Le Souverain a préconisé "le déploiement progressif de cette opération à partir du mois de janvier 2021, selon un programme d'action précis ". Une réforme rigoureuse des systèmes et programmes sociales déjà en place est prévue, à travers l'opérationnalisation du Registre social unifié. Celui-ci devra porter, en premier lieu, sur la généralisation de l'Assurance Maladie Obligatoire (AMO) et des allocations familiales. Pour le souverain, la généralisation de la couverture sociale doit devenir un levier essentiel d'insertion du secteur informel dans le tissu économique national.

Pour concrétiser ce projet, le gouvernement et les partenaires sociaux devront parachever l'élaboration d'une vision pragmatique globale, laquelle "devra inclure le planning, le cadre légal ainsi que les options de financement pour parvenir in fine à une généralisation effective de la couverture sociale". "Guidé par les principes de probité, de transparence, de droit et d'équité, ce dispositif devra prévenir tout dérapage ou toute instrumentalisation de ce noble projet sociétal à des fins politiques", a signalé S.M. le Roi.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL