Le Royaume-Uni va expurger son réseau 5G de tout équipement Huawei

Xavier Trudeau
Juillet 15, 2020

Les patrons des opérateurs téléphoniques, comme ceux de BT et Vodafone, ont averti qu'un retrait total des équipements Huawei du réseau britannique serait "impossible" sous dix ans et risquerait d'occasionner des pannes et problèmes de sécurité.

" Le meilleur moyen de sécuriser notre réseau est que les opérateurs cessent d'utiliser les équipements Huawei pour construire le futur réseau 5G britannique", a souligné le ministre. Il a ajouté que les fournisseurs de téléphonie mobile devraient par ailleurs retirer d'ici 2027 tous les équipements existants du géant chinois de leurs installations 5G.

D'après la presse britannique, le gouvernement va interdire l'installation de nouveaux équipements Huawei dans son réseau télécoms dès l'an prochain, et des détails seront divulgués par le ministre de la Culture Oliver Dowden au Parlement après la réunion du NSC.

Alors que Boris Johnson avait fait de l'amélioration du réseau de télécoms britannique une promesse de campagne, son ministre de la Culture a reconnu que l'exclusion de Huawei retarderait le déploiement de la 5G au Royaume-Uni de deux à trois ans, entraînant un coût allant jusqu'à deux milliards de livres (environ 3,4 milliards de dollars canadiens).

Le gouvernement britannique a annoncé mardi qu'il allait exclure le géant chinois des équipements télécoms Huawei de son réseau 5G en raison d'un risque pour la sécurité du Royaume-Uni, un durcissement de position risquant d'exacerber les tensions avec Pékin.

"Au lieu d " élever par le haut', le gouvernement est en train de niveler par le bas et nous l'exhortons à revoir (sa décision).

Au-delà des pressions américaines, la Grande-Bretagne s'est récemment opposée à la Chine au sujet de l'instauration d'une nouvelle loi sur la sécurité à Hong Kong, ancienne colonie britannique, et de la gestion de la pandémie liée au nouveau coronavirus.

"Il est devenu discutable que le Royaume-Uni puisse offrir un environnement commercial ouvert, équitable et non discriminatoire aux entreprises d'autres pays", a-t-il déclaré.

Cette décision risque aussi d'envenimer les relations entre le Royaume-Uni et la Chine, déjà dégradées ces dernières années après avoir connu un "âge d'or" sous l'ancien Premier ministre conservateur David Cameron.

Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a indiqué sur Twitter que la décision britannique faisait "progresser la sécurité transatlantique à l'ère de la #5G tout en protégeant la vie privée des citoyens, la sécurité nationale et les valeurs du monde libre".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL