Le Svalbard norvégien enregistre un record de chaleur — Arctique

Claudine Rigal
Juillet 27, 2020

Ce samedi 25 juillet 2020, la température dans l'archipel norvégien du Svalbard, a atteint pratiquement 22 degrés au lieu de 5 à 8 degrés en temps normal de juillet.

Les records de chaleur continuent de tomber.

Pour la deuxième journée consécutive, l'archipel a enregistré 21,2 degrés Celsius (70,2 Fahrenheit) dans l'après-midi, juste en dessous des 21,3 degrés enregistrés en 1979, a déclaré à l'AFP la météorologue Kristen Gislefoss.

Ce réchauffement climatique à grande échelle que subit, ces îles qui se trouvent à environ 1 000 kilomètres du pôle Nord, sera à plus long terme très mauvais pour les ours polaires du Svalbard et pour l'humanité. Le pic de chaleur de ce samedi, qui devrait durer jusqu'à lundi, est nettement au-dessus des normales saisonnières: les températures habituelles en juillet, mois le plus chaud dans l'Arctique, sont de l'ordre de 5°C à 8°C au Svalbard.

Par conséquent, l'archipel se réchauffe 2 fois plus vite que les autres parties de la terre.

Des températures 5°C au-dessus de la normale depuis janvier en Sibérie et un pic à 38°C début juillet au-delà du cercle arctique.

Les changements sont déjà visibles. De 1971 à 2017, entre trois et cinq degrés de réchauffement ont été observés, avec les plus fortes hausses en hiver, selon le rapport.

Connu pour ses ours polaires, le Svalbard a la particularité paradoxale d'abriter à la fois une mine de charbon, énergie la plus émettrice de gaz à effet de serre, et une "Arche de Noé végétale", inaugurée en 2008 pour protéger les plantes des impérities des hommes.

La voûte a nécessité 20 millions d'euros (23,3 millions de dollars) de travaux après l'infiltration d'eau due à la fonte du pergélisol en 2016.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL