Les mères pourraient transmettre le coronavirus à leurs bébés d'après une étude

Evrard Martin
Juillet 12, 2020

D'après une étude relayée par l'AFP ce jeudi, les mères qui sont positives au Covid-19, pourraient le transmettre à leurs enfants à naître. Les chercheurs avancent des "preuves solides" d'après des recherches menées auprès de 31 femmes enceintes hospitalisées infectées, le virus a été trouvé dans un placenta, un cordon ombilical ou encore dans le lait maternel.

Bien que jusque là il n'y a eu que des cas isolés, cette découverte montre la possibilité d'une transmission in utero mère-enfant. Ils ont aussi pu identifier des anticorps spécifiques de la Covid-19 dans les cordons ombilicaux de plusieurs femmes et dans des échantillons de lait maternel. Aucun nouveau-né n'a toutefois été testé positif. Ces résultats "suggèrent fortement" qu'une transmission in utero est possible, a déclaré Claudio Fenizia, de l'Université de Milan et auteur principal de l'étude.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué le mois dernier que pour ces mères infectées par le coronavirus, l'allaitement reste recommandé. "Notre étude vise à sensibiliser et à inviter la communauté scientifique à considérer la grossesse chez les femmes séropositives comme un sujet urgent à caractériser et à décortiquer davantage", insiste-t-il. "Je crois que la promotion de la prévention est le conseil le plus sûr que nous pourrions éventuellement donner dès maintenant à ces patientes". L'étude a été rendue publique au cours de la 23e conférence internationale sur le sida organisée cette semaine.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL