Netflix enregistre 10 millions d’abonnés supplémentaires, mais prévoit un ralentissement

Xavier Trudeau
Juillet 17, 2020

"Cependant, comme attendu, la croissance ralentit au fur et à mesure que les consommateurs se remettent du choc initial du Covid et des mesures de restriction", souligne le groupe qui n'anticipe que 2,5 millions de nouveaux abonnés payants au troisième trimestre.

Le géant du streaming Netflix a séduit 10,1 millions de nouveaux abonnés au deuxième trimestre mais son action chutait de plus de 10% jeudi à Wall Street alors que son bénéfice est moins bon que prévu et que la croissance devrait ralentir.

Depuis le début de l'année, la plateforme a au total attiré 26 millions de nouveaux abonnés payants, alléchés par les milliers d'heures de programmes proposées par Netflix au moment où la COVID-19 forçait nombre d'entre eux à rester chez eux, fermait les salles de cinéma et annulait les évènements sportifs.

En plus de cette prévision décevante, l'entreprise californienne a dévoilé des bénéfices inférieurs aux attentes. En effet, la plateforme compte 10,2 millions d'abonnés supplémentaires au cours du deuxième trimestre, et ceci s'explique notamment par les mesures de confinement encore présentes dans de nombreux pays. "Mais ajusté par action, la référence pour les investisseurs américains, il ressort à 1,59 dollar là où les analystes anticipaient 1,81 dollar", relève John Plassard, directeur adjoint des investissements chez Mirabaud Securities.

" Nous essayons de devenir la destination de choix pour le divertissement".

Craintes sur les contenus au premier semestre 2021 Netflix indique par ailleurs reprendre "doucement" la production de contenus dans le monde après une pause pendant la pandémie.

Dans la mesure où les temps de production sont assez longs, les lancements de séries et de films originaux prévus pour 2020 sont dans l'ensemble restés intacts, affirme Netflix. "Ce changement rend formel ce qui était déjà informel - à savoir que Ted et moi partageons la direction de Netflix", a également déclaré Reed Hastings dans la lettre.

Pour 2021, le groupe anticipe que le nombre de sorties sera le même, mais qu'elles seront plus concentrées au deuxième semestre.

Le géant du divertissement ne s'inquiète pas pour autant particulièrement de ce retard.

Par rapport à Amazon Prime Video, Hulu, HBO Max et autres concurrents, l'avantage principal de Netflix est sa gamme apparemment interminable de films et d'émissions de télévision qui retiennent l'attention des gens. La pandémie a touché de plein fouet les plateformes de streaming à cause de la mise en pause des tournages.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL