Pas d'alcool après minuit et pas de danse — Bars

Xavier Trudeau
Juillet 10, 2020

Québec annoncerait jeudi la fermeture des bars à minuit, une mesure qui déçoit les différentes associations.

Le ministre Dubé a dit que ceux qui croient que la pandémie est terminée et qu'on peut baisser la garde commettent "une grave erreur".

Par voie de communiqué, l'Association Restauration Québec (ARQ) a déploré que mêmes si les mesures touchants les bars sont nettement préférables à un reconfinement de tous les établissements vendant de l'alcool pour consommation sur place, celles-ci ne seront pas sans conséquence de nombreuses restauratrices et de nombreux restaurateurs du Québec. En se laissant aller comme je le vois dans certains cas, on met la santé et la vie du monde en danger. "Pour la première fois depuis dix jours, les nouveaux cas positifs dépassent la centaine". "Ça, ça m'inquiète", a répété à plusieurs reprises M. Dubé, qui rappelle que le virus ne touche pas seulement Montréal, mais bien tout le Québec.

Le gouvernement du Québec recommande aussi aux propriétaires de créer un registre des présences qui permettrait aux autorités de santé publique "de conduite et conclure les enquêtes épidémiologiques plus rapidement" lorsque nécessaire. Les personnes s'y trouvant devront donc avoir quitté le bar au plus tard à 1 heure du matin.

De plus, la capacité d'accueil des bars sera réduite à 50% de leur capacité légale et la danse sera interdite. Les clients devront rester assis et ne pas danser.

Ces mesures visent à limiter les éclosions dans les bars, a souligné le ministre de la Santé, Christian Dubé. "Mais il s'agit pour lui d'un " compromis basé sur la prudence ". "Ce qu'on dit depuis le début, c'est que c'est la santé avant tout ". "Les registres de clients que nous demandons dans les bars vont nous aider si de nouvelles [éclosions] survenaient, car la vitesse est un enjeu majeur avec ce virus", ajoute M. Arruda, en rappelant qu'à la suite de l'éclosion en Montérégie, des gens infectés sont allés travailler et ont par la suite contaminé leur lieu de travail. La plus grande cause de risque, c'est les bars.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL