Sa sœur pensait qu'elle "allait tuer" Johnny Depp — Amber Heard

Pierre Vaugeois
Juillet 29, 2020

Pour la justice, l'enjeu est de déterminer si le journal britannique à grand tirage a ou non diffamé Johnny Depp en présentant dans un article d'avril 2018 comme un fait avéré que l'acteur de 57 ans ait été violent envers Amber Heard, ce qu'il dément.

Il a ainsi dénoncé les "bleus magiques" d'Amber Heard, qui "n'apparaissent que quand elle est seule ou avec ses amis", déplorant que faute de constatations médicales indépendantes, la justice britannique a dû passer trois semaines à examiner le "catalogue" des éléments fournis par l'actrice américaine. C'est pour mettre à bas ces "accusations fausses" que Johnny Depp a engagé ce procès public "douloureux".

À son entrée, des cris ont résonné dans le bâtiment.

Après trois semaines de bataille judiciaire, le procès entre Johnny Depp et le tabloïd The Sun, qui l'avait considéré comme violent envers les femmes se termine.

Dans la salle d'audience, le juge Andrew Nicol a mis sa décision en délibéré, sans indication de date, après avoir entendu les plaidoiries des deux parties, qui ont campé sur les accusations mutuelles échangées pendant le procès.

"Amber Heard " aimait " Johnny Depp, qu'elle avait rencontré en 2011 sur le tournage de " Rhum Express ", les débuts de leur relation, à une époque ou Johnny Depp était " clean", étaient " idylliques", a poursuivi Sasha Wass.

Par ailleurs, Johnny Depp fait référence à Elon Musk dans ses messages en le surnommant " Mollusk ".

Le couple avait divorcé avec fracas début 2017. Durant le procès, Amber Heard avait évoqué avoir subi des violences " physiques et psychologiques " de la part de Johnny Depp, alors que lui affirmait que c'était elle qui était agressive avec lui.

Elle a écarté la thèse d'une Amber Heard mue par l'appât du gain, rappelant que l'accord de divorce conclu entre les deux époux prévoyait que les millions de dollars versés par Johnny Depp seraient destinés à des associations. Le Sun invoque 14 épisodes de violences, tous contestés par Johnny Depp.

"Je l'aimais et je ne voulais pas perdre ça (.), son autre face était celle d'un monstre, mais j'ai toujours gardé l'espoir qu'il se désintoxiquerait", a déclaré Amber Heard la semaine dernière au tribunal. Ce dernier a reconnu une consommation abusive de drogues et d'alcool et accusé en retour de violences l'actrice de The Danish Girl et Aquaman.

Lundi, l'avocate du quotidien a prononcé un véritable réquisitoire contre l'interprète d'Edward aux mains d'argent.

"Sasha Wass a fustigé les " tentatives " de Johnny Depp " d'inverser les rôles ".

" Johnny Depp savait que drogues et alcool pouvaient le transformer en monstre", a affirmé l'avocate.

Aucun témoin n'a assisté à ces violences, a-t-elle concédé, car par nature, les violences entre conjoints se tiennent "derrière des portes closes".

De son côté, l'acteur affirme n'avoir jamais levé la main sur une femme, soutenu sur ce point par les témoignages écrits de ses ex-compagnes Vanessa Paradis et Winona Ryder. Amber Heard aurait été dépeinte par sa sœur comme " extrêmement violente ".

Rejetant les accusations d'infidélités lancées par la défense de Johnny Depp, avec le milliardaire Elon Musk ou l'acteur James Franco, l'actrice a reconnu avoir frappé une fois son ex-mari, pour défendre sa soeur.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL