Un chat atteint d'un virus rare inquiète les autorités — Italie

Evrard Martin
Juillet 1, 2020

Le vétérinaire pense alors reconnaître les symptômes d'une maladie très rare, qu'il n'a rencontrée que dans les livres: la rage.

La commune d'Arezzo, 100 000 âmes, est scrutée de près par la presse transalpine depuis qu'un petit félin a été contaminé par un virus extrêmement rare. "Il n'a été identifié qu'une seule fois dans l'histoire, chez une chauve-souris du Caucase, en 2002", précise un autre média, Il Fatto Quotidiano.

Mais le félin change radicalement de comportement: il était devenu " très agressif et il a mordu trois membres de la famille.

Les résultats de l'institut de Padoue, dans le nord de l'Italie, sont catégoriques: la chatte a été contaminée par un type de Lyssavirus, proche de celui qui provoque la rage. "Il a alors été amené chez un vétérinaire qui, lui aussi, a été agressé", raconte le journal italien.

La chatte a alors été envoyée vers une structure spécialisée dans les problèmes neurologiques avant de mourir.

Du point de vue médical, l'incident a été pris très au sérieux puisque toutes les personnes qui ont été mordues ou sont entrées en contact avec le chat - 13 en tout - ont été soumises à un traitement préventif.

Les animaux de la famille concernée, un chien, un chat, et trois chatons, ne sont pas autorisés à sortir du domicile. Le maire de la ville a par exemple demandé à ce que les chiens de la commune ne peuvent plus circuler qu'en laisse et les riverains sont appelés à signaler aux autorités tout "changement de comportement soudain". Inquiètes, les autorités italiennes - dont le ministère de la Santé - ont immédiatement réagi en constituant un groupe scientifique d'experts chargés d'analyser la progression éventuelle du virus.

Pour comprendre comment le chat a contracté le Lyssavirus, le Corriere della Serra a interrogé un professeur spécialiste des maladies infectieuses au département médecine universitaire de l'université de Bari. "Le chat s'est approché d'elle, a été mordu et a ainsi contracté le virus." explique-t-elle. Le quotidien italien estime qu'il s'agit d'un " cas exceptionnel, rarissime, avec un enchaînement de circonstances presque impossible à imaginer ". Par ailleurs, la rage ne se transmet pas entre êtres humains.

"La probabilité d'un passage du virus des chauves-souris aux animaux domestiques, c'est un peu comme celle de gagner au loto."

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL