Une entreprise biotech annonce un traitement prometteur contre le Covid-19

Evrard Martin
Juillet 22, 2020

"La société a déclaré que son traitement par nébuliseur produisait un risque 79% plus faible de patients développant une maladie grave que ceux ayant reçu un placebo dans les essais initiaux, et les patients qui ont reçu le traitement " étaient plus de deux fois plus susceptibles de récupérer (définis comme " aucune limitation des activités " ou " aucune preuve clinique ou virologique d'infection ") au cours de la période de traitement par rapport à ceux recevant un placebo", a déclaré Synairgen.

La prise en charge de patients Covid-19 sévères bénéficierait grandement d'un traitement anti-inflammatoire à base d'interféron-bêta, une protéine produite naturellement par le système immunitaire. Les patients traités avec le "SNG001" ont plus de deux fois plus de chances de guérir par rapport à ceux qui ont reçu un placebo. Trois des patients (6 %) traités avec le placebo sont morts, tandis qu'aucun décès n'est à déplorer parmi ceux qui ont été traités avec le SNG001. L'étude a été réalisée sur un échantillon relativement réduit de patients et n'a pas fait l'objet d'une évaluation par un comité de lecture, mais elle pourrait révolutionner la manière dont le Covid-19 est traité. Richard Marsden, le directeur général de Synairgen a indiqué qu'il pourrait s'agir d'une "avancée majeure".

Un médicament expérimental administré par inhalation semble réduire le risque que les patients atteints de la COVID-19 décèdent ou qu'ils aient besoin d'une aide mécanique pour respirer.

"Les résultats confirment notre conviction que l'interféron-bêta ... a un énorme potentiel en tant que médicament inhalé pour être en mesure de restaurer la réponse immunitaire du poumon", a déclaré Tom Wilkinson, professeur de médecine respiratoire à l'Université de Southampton.

Plusieurs pays ont également délivré une autorisation d'urgence pour le traitement avec le médicament antiviral, le remdesivir. Le premier stade des essais cliniques en Russie "est déjà achevé, et le deuxième doit se terminer vers le 3 août", a déclaré Kirill Dmitriev, président du Fonds souverain russe qui finance la mise au point du vaccin russe.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL