Dernière étape avant l'introduction en bourse — Airbnb

Xavier Trudeau
Août 22, 2020

La plateforme de location de logements entre particuliers Airbnb a annoncé jeudi qu'elle allait interdire l'organisation de toutes fêtes ou événements dans les habitations proposées sur son site et qu'elle allait en limiter la capacité à 16 personnes maximum. Grâce à la confidentialité du dossier, le groupe californien n'est pas obligé de divulguer ni certaines informations financières, ni combien de titres seraient mis sur le marché.

En septembre 2019, Airbnb avait officiellement fait part de son intention d'entrer en Bourse courant 2020.

Mais ses activités ont durement souffert depuis de l'effondrement du tourisme mondial en raison de la pandémie de coronavirus. "Nous traversons collectivement la crise la plus douloureuse de notre vie", avait déclaré, en mai, Brian Chesky, cofondateur de l'entreprise, quand il a dû annoncer le licenciement d'environ 25 % de ses 7 500 employés dans le monde.

Récemment valorisé 18 milliards de dollars, AirBnB a mandaté selon Reuters les banques Morgan Stanley et Goldman Sachs. Au mois de juin, la société s'est néanmoins réjouie de la reprise des séjours de proximité. "Nos données montrent que le secteur commence à rebondir", avait assuré la plateforme.

Cette annonce attendue de longue date intervient alors même qu'Apple dépasse les 2 000 milliards de dollars de valorisation boursière, signe de la vitalité des groupes de la Silicon Valley en dépit de la crise. Elle permet aussi de s'exposer plus en douceur aux marchés, qui se sont avérés redoutables pour d'autres licornes (entreprises non cotées valorisées à plus d'un milliard de dollars). Côté WeWork, l'opération lancée à l'automne s'est soldée par un fiasco.

Tout a commencé fin 2007 quand Brian Chesky et Joe Gebbia, les fondateurs d'Airbnb, louent des matelas gonflables dans leur appartement le temps d'un congrès à San Francisco. Il leur faut ensuite près de deux ans pour créer la plateforme sous son nom actuel et lever, après avoir essuyé de nombreux refus, 600'000 dollars (550'000 francs) auprès d'un fonds d'investissement. Airbnb est né. En 2011, la plateforme est présente dans 89 pays et compte à son actif plus d'un million de réservations de nuitées.

Airbnb a ajouté que 73 % de ses listings dans le monde interdisaient déjà les fêtes dans leur règlement intérieur, tandis que certains hôtes autorisaient les plus petits événements comme les fêtes prénatales ou les anniversaires.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL