Facebook continue de pester contre la "taxe Apple"

Xavier Trudeau
Août 30, 2020

Empêtré dans une affaire juridique qui l'oppose à Epic Games, Apple doit également faire face à un autre acteur majeur du web qui tente de dénoncer ses pratiques: Facebook.

La nouvelle fonctionnalité en question est destinée aux influenceurs et aux utilisateurs pros de Facebook et est décrite comme " une nouvelle façon de monétiser votre événement en ligne en direct grâce à un tarif unique qui est perçu lorsque les invités s'inscrivent pour y assister ". Or, cette nouveauté ne semble pas plaire à Apple. Le problème ne vient pas de la fonctionnalité en tant elle-même, mais d'un message situé juste en dessous du montant à payer.

Le réseau social expliquait alors vouloir indiquer sur les pages de paiement de l'application iOS, la mention " Apple prélève 30 % sur cet achat " sans toutefois savoir si cela serait accepté.

Apple aurait bloqué une mise à jour de l'application mobile Facebook informant les utilisateurs du taux de commission d'achat de 30 % facturé par l'entreprise de Tim Cook à celle de Mark Zuckerberg.

Citant les règles d'utilisation de l'App Store, Cupertino a expliqué que les développeurs ne pouvaient pas présenter d'informations "inutiles" à l'utilisateur. Une demande à laquelle Apple n'a pas cédé.

"Aujourd'hui plus que jamais, nous devrions avoir la possibilité d'aider les gens à comprendre où va réellement l'argent qu'ils prévoient des petites entreprises ", a déclaré Facebook à Reuters " Malheureusement, Apple a rejeté notre avis de transparence autour de leur taxe de 30%, mais nous travaillons toujours pour rendre ces informations disponibles dans l'expérience de l'application ". Facebook est donc en violation claire des règles, même si la définition d'une information "inutile" pourrait porter à débat. Une chose est sûre, les politiques de l'App Store n'ont pas fini de faire parler d'elles.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL