Facebook s'engage à payer plus de 100 millions d’euros au fisc français

Xavier Trudeau
Août 25, 2020

L'antenne de France du géant américain a accepté un redressement fiscal de 104 millions d'euros, dont 22 millions de pénalités, comme nous l'apprend Capital.

"Cela a fait tomber dans le rouge la filiale française, qui affiche une perte de 88 millions d'euros, et des capitaux propres négatifs de 70 millions d'euros, selon ses comptes 2019", est-il précisé dans cet article.

C'est la fin d'un contentieux ayant démarré à l'été 2012, après un raid du fisc dans leur bureau.

"Nous prenons nos obligations fiscales au sérieux, nous payons les impôts que nous devons dans tous les marchés où nous opérons et travaillons étroitement avec les administrations fiscales à travers le monde pour assurer le respect de toutes les lois fiscales applicables et résoudre tout litige", a indiqué Facebook dans sa déclaration. Et c'est normal, a déclaré Laurent Solly, patron de la filiale française dans le Parisien. "C'était une question de justice". Le porte-parole de Facebook a ajouté que la société paierait cette année 8,46 millions d'euros d'impôt sur les bénéfices, ce qui correspond à "une augmentation de près de 50% par rapport à l'année dernière".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL