Huawei bientôt à court de puces à cause des sanctions américaines

Xavier Trudeau
Août 10, 2020

Pour rappel, les sanctions annoncées en 2019 visaient à empêcher les entreprises américaines (comme Google) de collaborer avec Huawei, sauf celles qui ont eu un permis (comme Microsoft). Le groupe chinois risque de ne plus pouvoir fabriquer ses smartphones haut de gamme.

En mai, le gouvernement américain a interdit aux fournisseurs du monde entier d'utiliser des technologies américaines pour produire des composants destinés à Huawei. C'est le cas de Taïwan Semiconductor Manufacturing Company (TSMC). Cette dernière va donc devoir trouver une alternative pour ses processeurs Kirin.

Pour Huawei, l'heure est grave.

Dans un article publié il y a quelques jours, Associated Press relaie Richard Yu, président de la division de Huawei qui fabrique des smartphones. Le Chinois Smic ne possède pas les compétences et l'équipement nécessaire à la production des puces Kirin. Il semble donc que celui-ci ait fait son choix, ce qui est loin de faire les affaires de Huawei.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL