Il s'offre une Lamborghini avec un prêt garanti par l'État — États-Unis

Xavier Trudeau
Août 1, 2020

S'offrir une voiture de sport avec l'agent de l'État, beaucoup en rêve. Il ne s'attendait pas à ce qui allait arriver ensuite. La raison? Tout simplement parce qu'il aurait détourné près de 4 millions de dollars en bénéficiant de prêts mis en place par l'État pour aider les entreprises face à la crise sanitaire liée au coronavirus. Certains en profitent alors pour détourner le système. Cela regroupait sept prêts garantis par l'Etat.

Selon le ministère américain de la Justice, David T.Hines, 29 ans, a reçu 3,9 millions de dollars de prêts fédéraux de secours contre les coronavirus du Programme de protection des chèques de paie (PPP) et a utilisé les fonds pour acheter la voiture de luxe de 318000 dollars et d'autres achats frauduleux. Quelques jours après avoir reçu l'argent, il a acheté une Lamborghini Huracan 2020 qu'il a enregistrée conjointement à son nom et au nom de l'une de ses entreprises. Elle coûte 318 000 dollars. Grâce à cette somme, Hines a dépensé plusieurs dizaines de milliers d'euros sur des sites de rencontre, dans des bijouteries et des boutiques de vêtements. Malheureusement pour lui, sa voiture se trouvait début juillet à la fourrière après un accident et un délit de fuite. L'Américain a ainsi réussi à voir son compte en banque renflouer de 3,9 millions de dollars, soit 3,3 millions d'euros. Il devient alors coupable de fraudes bancaires et de fausses déclarations à une institution bancaire. Son avocat, Chad Piotrowski, a assuré dans un communiqué que son client était "un entrepreneur honnête qui, comme des millions d'Américains, a souffert financièrement pendant la pandémie". L'accusé a finalement été libéré sous caution mais assigné à résident. Il comparaîtra le 14 octobre, risquant jusqu'à 70 ans de prison.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL