L'ASSE dépose plainte après un bizutage — Saint-Etienne

Solenn Plantier
Août 2, 2020

Pendant que l'équipe première se trouvait au Stade de France, le 24 juillet dernier, pour disputer et perdre la finale de la Coupe de France face au Paris Saint-Germain, un incident grave est survenu au centre de formation de l'ASSE. Trois jeunes joueurs s'étaient retrouvé devant un juge pour mineurs à l'automne 2019 après avoir violemment frappé un quatrième pensionnaire.

L'enquête pour "coups et blessures volontaires sur fond de bizutage" a été confiée à la brigade de recherches de la gendarmerie de Saint-Etienne.

Dans un communiqué, le club de football qualifie d'"inacceptables" les faits qui se sont produits au sein de son centre de formation. En effet, ce samedi, le club de l'élite a indiqué, via un communiqué publié sur son compte Twitter officiel, avoir porté plainte, à la suite d'un bizutage qui aurait mal tourné au sein de son propre centre de formation. Un troisième pensionnaire est exclu temporairement. Mais, à cette occasion, certains des joueurs les plus âgés du centre de formation auraient bizuté les plus jeunes. "Devant la gravité supposée des incidents (.) l'ASSE a également déposé plainte", ajoute le club "pour déterminer précisément toutes les responsabilités".

"Le club ne peut tolérer des actes inappropriés et contraires à [ses] valeurs", insiste l'ASSE qui précise avoir convoqué deux pensionnaires "à un entretien préalable à une éventuelle sanction et mis à pied à titre conservatoire". Durant un bizutage, deux d'entre eux auraient ainsi été victimes de faits et gestes pouvant porter atteinte à leur intégrité physique, même si aucun blessé ne serait toutefois à déplorer.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL