Les autorités de Floride lâchent 750 millions de moustiques génétiquement modifiés

Evrard Martin
Août 27, 2020

Aux États-Unis, en Floride plus exactement, les autorités ont annoncé, à travers un programme de lutte contre les moustiques, qu'elles allaient lâcher plus de 750 millions de moustiques génétiquement modifiés dans la nature. Ces derniers ont pour mission de lutter contre le moustique Aedes Aegypti, porteur de maladies comme le Zika, la dengue, le chikungunya ou la fièvre jaune, rapporte la BBC. Un vrai handicap pour l'espèce puisque le sang prélevé par les moustiques femelles est capital pour le bon développement de leurs œufs.

Mais alors, quelle sera la particularité des ces moustiques OGM? C'est le département de contrôle de la population des moustiques de Keys qui a contacté Oxitec pour trouver des solutions contre l'insecte après une invasion importante en 2009 et 2010 sur l'archipel.

Privé de ses membres reproducteurs, la population de moustiques est condamnée à dépérir dans les zones test de l'opération. "La libération de ces moustiques génétiquement conçus va mettre inutilement en danger les Floridiens, l'environnement et mettre en danger des espèces au milieu d'une pandémie", a alerté dans un communiqué, cité par CNN, Dana Perls de l'ONG Les Amis de la Terre.

Un autre groupe dénonce "une expérience à la Jurassic Park", du nom de la franchise de films où des humains redonnent vie à des dinosaures avant que la situation ne devienne hors de contrôle.

Les moustiques sont des mâles porteurs d'une protéine qui tuera toutes les femelles de leur descendance.

Face à ces défiances, la société Oxitec avance plusieurs études démontrant qu'aucun risque n'est à craindre, ni pour les humains, ni pour l'environnement.

Malgré tout, une pétition en ligne, demandant la suppression du programme, a déjà été signée par plus de 234 000 personnes.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL