Les très jeunes enfants seraient extrêmement contagieux — Coronavirus

Evrard Martin
Août 1, 2020

En revanche, ce n'est pas le cas pour les enfants de moins de 9 ans. Une étude, publiée jeudi dans la revue américaine " JAMA Pediatrics ", relève que le taux de matériel génétique du coronavirus détecté dans le nez des enfants de moins de cinq ans était largement plus élevé que celui trouvé chez les enfants plus âges et des adultes.

L'étude a été réalisée entre le 23 mars et le 27 avril à Chicago: les chercheurs ont réalisé des tests de dépistage avec prélèvement nasal sur 145 patients, divisés en trois groupes selon l'âge, souffrant d'une forme légère à modérée de la maladie Covid-19, une semaine après l'apparition de leurs premiers symptômes.

Or, une autre étude en laboratoire montrait déjà que plus il y avait de matériel génétique du virus, plus ce dernier pouvait devenir contagieux. "Par conséquent, les jeunes enfants peuvent potentiellement être d'importants facteurs de contagion du SARS-CoV-2 dans la population", selon les scientifiques.

Cette étude vient donc ébranler les certitudes actuelles et questionne aussi le bien-fondé d'une réouverture des écoles, voulue par certains dirigeants.

" Il faut que le virus soit vivant, il faut que l'enfant soit un bon projecteur de gouttelettes", continue-t-il. En déduction, et contrairement aux informations diffusées par l'administration Trump, les jeunes enfants seraient particulièrement contagieux.

Elle va d'ailleurs à l'encontre du constat qui émerge à partir des preuves dites " épidémiologiques", qui se basent sur la recherche et le traçage des contacts des personnes contaminées, provenant de plusieurs pays.

Les enfants sont-ils plus contagieux que les adultes lorsqu'il s'agit de coronavirus?

"Nous avons constaté que les enfants de moins de 5 ans atteints de COVID-19 ont une charge virale plus élevée que les enfants plus âgés et les adultes, ce qui pourrait suggérer une transmission plus importantecomme nous le voyons avec le virus respiratoire syncytial, également connu sous le nom de VRS", déclare Taylor Heald-Sargent, expert en maladies infectieuses pédiatriques de Lurie et auteur principal de l'étude.

Elle mettait toutefois en garde que les enfants de 10 à 19 ans transmettent le virus autant que les adultes.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL