L'OMS rappelle que la Covid-19 n'est pas saisonnière comme la grippe

Claudine Rigal
Août 1, 2020

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a mis en garde mardi contre tout laisser-aller dans la lutte contre la propagation du nouveau coronavirus pendant la saison estivale dans l'hémisphère nord, en prévenant qu'à la différence du virus grippal, il ne sévissait pas selon un mode épidémique saisonnier. "La saison ne semble pas avoir de répercussion sur la transmission du virus ", qui a fait plus de 650.000 morts dans le monde et plus de 16 millions de cas, a déclaré une porte-parole de l'organisation, Margaret Harris.

Le coronavirus n'est pas activé par le froid de l'hiver comme la grippe saisonnière, et n'a pas non plus peur de la chaleur, comme le démontrent les températures élevées dans le deux pays les plus touchés au monde, les États-Unis et le Brésil, a affirmé l'organisation mondiale de la santé coupant ainsi court aux allégations selon lesquelles le virus serait saisonnier. Ce dont nous avons tous besoin pour comprendre, c'est qu'il s'agit d'un nouveau virus et ... celui-ci se comporte différemment.

La "croyance" selon laquelle le risque d'infection est moindre en été n'est qu'illusion. "Ce virus aime toutes les saisons", a insisté la porte-parole.

Toutefois, rapporte Sputnik, la conjonction du virus de la grippe, qui lui est saisonnier et frappe en hiver, et de la covid-19, est un sujet d'inquiétude et risque d'augmenter la pression sur les systèmes de santé.

"Ce qui affecte la transmission, ce sont les rassemblements de masse, c'est le fait que les gens se rassemblent, et que les gens ne s'éloignent pas de la société, ne prennent pas les précautions nécessaires pour s'assurer qu'ils ne sont pas en contact étroit".

Lors d'une conférence de presse virtuelle programmée, le Dr Harris a noté que la plus grande épidémie "avec les chiffres les plus intenses et les plus élevés", restait les États-Unis, où nous sommes au milieu de l'été. Par ailleurs, l'OMS rappelle que le nouveau coronavirus continue de se propager avec force dans le monde. Elle a également mis en garde contre le fait de penser que le virus fonctionne en termes de vagues. "Elle a souligné aussi la nécessité de faire des tests".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL