Obama condamne l'envoi par Trump d'agents fédéraux contre des "manifestants pacifiques"

Claudine Rigal
Août 2, 2020

Le gouvernement de Donald Trump a recemment autorisé les agents fédéraux à descendre dans les rues contre des manifestants antiracistes. Barack Obama n'a pas hésité, jeudi 30 juillet, à attaquer frontalement Donald Trump.

"Malgré les progrès accomplis depuis les années 1960, marquées par la répression de militants comme John Lewis, nous pouvons encore voir notre gouvernement fédéral envoyer des agents utiliser du gaz lacrymogène et des matraques contre des manifestants pacifiques ", s'est indigné Obama.

"Alors que nous sommes assis ici, ceux au pouvoir font tout leur possible pour décourager les gens d'aller voter", a-t-il ajouté.

Les élections remises en question?

Pour sa part, Barack Obama a estimé que " les votes par courrier sont cruciaux pour ces États. Depuis plusieurs semaines, Donald Trump le clame haut et fort: le vote par correspondance risque de fausser le résultat du scrutin. " " Il va falloir que nous nous battions encore plus pour défendre l'outil le plus puissant dont nous disposions: le droit de vote ", a-t-il déclamé, sous une salve d'applaudissements.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL