Soupçonné d'avoir poignardé et tué son ex à La Mulatière, l'homme arrêté

Pierre Vaugeois
Août 1, 2020

Une femme de 37 ans a été tuée par son ex-compagnon, mardi, à La Mulatière près de Lyon. L'homme qui avait déjà reçu l'interdiction d'approcher sa compagne devait comparaître pour violences conjugales en octobre, a affirmé le parquet mercredi.

D'après le procureur qui instruit l'enquête pour homicide volontaire, rapporté par nos confrères de 20 minutes, une plainte avait été déposée par la victime à l'encontre du suspect "pour des violences ayant entraîné une incapacité totale de travail inférieure à 8 jours commises les 20 et 21 juin 2020". Une autre source proche de l'enquête, citée par Le Figaro a confié que la victime a été agressée mardi vers 22h00 dans le hall de son immeuble situé à La Mulatière.

Déféré le 25 juin au parquet de Lyon, le suspect était accusé de violences sur son épouse. Placé sous contrôle judiciaire, il devait être jugé pour ces faits en octobre prochain.

Vendredi, il a été présenté au juge d'instruction, lequel lui a signifié sa mise en examen "du chef de meurtre par conjoint", a confirmé à 20 Minutes le parquet de Lyon. Depuis cette date, aucun incident ou manquement aux obligations du contrôle judiciaire n'avait été porté à la connaissance du parquet ou des services de police.

Cette affaire porte à au moins 40 le nombre de féminicides présumés depuis le début de l'année, selon un décompte de l'AFP. Depuis sa plainte, la trentenaire a été suivie par une association d'aide aux victimes.

Une proposition de loi du député LR du Lot Aurélien Pradié, portant notamment sur la généralisation du bracelet anti-rapprochement pour les conjoints ou les ex-conjoints violents, a été définitivement adoptée fin 2019.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL