TikTok interdit par Donald Trump ce samedi 1er août — Etats-Unis

Xavier Trudeau
Août 1, 2020

Le président américain, Donald Trump, a annoncé, vendredi 31 juillet, qu'il comptait interdire aux Etats-Unis le réseau social TikTok, soupçonné par Washington de pouvoir être utilisé par les services de renseignement chinois.

Le président américain, Donald Trump, a annoncé qu'il signerait dans la soirée du 1er août un décret interdisant l'application chinoise TikTok aux Etats-Unis.

Le président avait même envisagé de bannir le réseau social, qui compte près d'un milliard d'utilisateurs dans le monde et dont le format - des vidéos musicales courtes - est extrêmement populaire auprès d'un public jeune. Celle-ci faisait l'objet d'une enquête du CFIUS, l'agence américaine chargée de s'assurer que les investissements étrangers ne présentent pas de risque pour la sécurité nationale.

Steven Mnuchin, le secrétaire au Trésor américain, avait fait savoir mercredi qu'il ferait une "recommandation " à la Maison-Blanche cette semaine.

TikTok a souvent dû se défendre de ses liens avec la Chine, où ByteDance possède une application similaire, sous un autre nom.

Le réseau social s'est réfusé à commenter les informations sur une vente forcée, affirmant simplement être "confiant dans le succès à long terme de TikTok".

"Je pense que TikTok va quitter la holding qui est chinoise (ByteDance Ndlr) et opérer comme entreprise indépendante", avait déclaré son proche conseiller Larry Kudlow il y a deux semaines, estimant que "ce serait une bien meilleure solution que l'interdiction ".

Concernant les soupçons de Washington, TikTok s'était pourtant engagé à avoir un haut niveau de transparence et notamment à permettre des contrôles de ses algorithmes, pour rassurer les utilisateurs et les régulateurs.

Créée en 2016 sous le nom de Douyin et propriété de la société chinoise ByteDance, TikTok est une application mobile, la deuxième la plus téléchargée en 2019 derrière WhatsApp. "Notre seul objectif est de rester une plateforme animée et dynamique appréciée de tous", déclarait mercredi dans une note de blog le patron de TikTok, Kevin Mayer. "Nous l'acceptons et relevons le défi", détaillait-il. Trump veut d'ailleurs imposer au groupe chinois de vendre le réseau social.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL