Van Aert veut "obtenir le meilleur résultat possible" — Strade Bianche

Solenn Plantier
Août 1, 2020

En 2019, pour sa première participation, Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) l'avait emporté. Un groupe de cinq poursuivants se formait derrière lui: Greg Van Avermaet (CCC), Wout van Aert (Jumbo-Visma), les Italiens Alberto Bettiol (EF Pro Cycling) et Davide Formolo (UAE-Team Emirates) et l'Allemand Michael Schachmann (BORA-hansgrohe). Certes, le Français, vainqueur sortant des Strade Bianche, avait répété à qui voulait l'entendre qu'il n'était pas dans son pic de forme, et qu'il aurait du mal à viser la victoire sur la classique toscane ce samedi, mais on n'a pas l'habitude de le voir aussi rapidement battu. Une course qui a d'abord été marquée par une échappée initiée par le Suisse de la formation Androni Giocattoli-Sidermec et dont il a été le dernier survivant.

Le tenant du titre a accéléré avec Mathieu van der Poel à 82 kilomètres de l'arrivée mais son attaque a manqué de tranchant. "Je suis prêt et c'est magnifique de reprendre aux Strade Bianche", a-t-il déclaré sur le site de Jumbo-Visma. Si, devant, ça a beaucoup bougé, il y a également eu des incidents derrière. Après une chute, Julian Alaphilippe a eu du mal à retrouver le rythme.

Wout van Aert place de grosses attentes pour sa course de reprise.

La chasse a fonctionné puisque Jakob Fuglsang a été repris à une quarantaine de kilomètres de la ligne d'arrivée à Sienne. Le duo pointait à une minute du groupe de tête. Ensuite: le Danois Jacob Fuglsang est entré en scène. Après Bettiol, c'est van Aert qui a haussé le ton mais cette attaque s'est avérée décisive. Deuxième l'an passé, il en a profité pour faire imploser ce qui restait du peloton et partir devant.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL