Alpine poursuit en Endurance et rejoint la LMP1

Solenn Plantier
Septembre 15, 2020

L'Automobile Club de l'Ouest, instance organisatrice des 24 Heures du Mans, officialise ce lundi 14 septembre "le retour d'une marque emblématique en endurance dans la catégorie reine" en vue du prochain millésime: l'écurie Alpine Endurance Team sera présente avec un prototype "LMP1 Non Hybride" sur l'ensemble du championnat du monde d'endurance. Un programme WEC toujours mené par Signatech avec qui la marque brille en LMP2 depuis 2013.

Les bonnes nouvelles se suivent et se ressemblent pour Alpine, la marque automobile fondée à Dieppe (Seine-Maritime) en 1955 par Jean Rédélé. En effet, en plus des produits de compétition clients dérivés de l'A110 pour le circuit et le rallye, la marque française va avoir, en 2021, deux programmes d'envergure mondiale. Alpine est déjà engagée depuis 2013 dans la catégorie LMP2 avec l'écurie Signatech-Alpine, qui a remporté trois fois dans cette catégorie l'épreuve mancelle et deux fois le Championnat du monde. Une participation à l'ensemble du Championnat du monde d'endurance WEC, y compris les 24 heures du Mans, avec une voiture dans cette catégorie, a été décidée dès 2021, ont-ils précisé. "L'histoire d'Alpine est faite de défis".

L'Alpine Endurance Team fera confiance à Oreca pour développer le châssis de son nouveau prototype LMP1, qui embarquera une motorisation Gibson. Elle sera confrontée aux nouvelles Hypercars mais avec une balance des performances garantissant de pouvoir se battre pour la victoire au général.

Quelques jours après avoir annoncé son engagement dans le Championnat du Monde de Formule 1 2021, Alpine vient de confirmer son arrivée dès la saison prochaine, dans la catégorie LMP1 du Championnat du Monde d'Endurance. Les dernières évolutions du règlement pour 2021 offrent l'occasion à Alpine de démontrer son savoir-faire technique et son expérience de la course dans un cadre équitable et compétitif, le tout grâce à un investissement mesuré rendu possible par la maîtrise des coûts. Le clan Alpine, jusqu'à maintenant partie prenante de la classique sarthoise en catégorie LMP2, s'apprête donc à se frotter aux futures "Le Mans Hypercars", qui sont en cours de développement chez Toyota, Bykolles et Glickenhaus. L'A110 est une superbe auto mais ça ne suffit pas.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL