Chômage partiel: les mesures pourraient être prolongées en 2021

Xavier Trudeau
Septembre 6, 2020

"Je fais confiance aux entreprises pour qu'elles jouent le jeu", a-t-il déclaré sur le plateau du "20 heures". Plusieurs millions de Français bénéficient actuellement des mesures de chômage partiel, prévues jusqu'à la fin de l'année.

"Pour les secteurs les plus exposés, jusqu'à la fin de l'année il y aura du chômage partiel. Si par la suite nous devons le maintenir, nous le maintiendrons", a lancé le ministre. Les Français ont économisé 100 milliards d'euros depuis le début de la crise "soit le même montant que le plan de relance", a souligné le ministre.

Mis en place dès le début du confinement mi-mars, le système de chômage partiel, limité à six mois, prévoit l'indemnisation de 84% du salaire net pour le salarié et passera à 72% à partir d'octobre.

Bruno Le Maire a évoqué l'"angoisse de millions de Français pour leur emploi", mais il a indiqué que le gouvernement avait toujours "répondu présent" dans cette crise liée au coronavirus.

Pour quelques secteurs faisant face à une réduction d'activité durable, comme l'aéronautique, un dispositif d'activité partielle de longue durée a été instauré fin juillet.

Environ 2,4 millions d'employés du secteur privé travaillaient à temps partiel en juillet, plus de deux millions de moins qu'en juin, selon une estimation fin août de Dares, le service statistique du ministère du Travail. Ils étaient 8,8 millions en avril. Pour lui, "dépenser " ces sommes est "la meilleure manière" de faire face "à des temps qui s'annoncent effectivement difficiles". "Dans l'économie française", a-t-il poursuivi. Des sommes que le gouvernement veut que les Français dépensent... et Bruno Le Maire l'a une fois de plus répété. "Toutes les dettes devront être annulées. Demain, nous devrons réactiver l'économie et rembourser les dettes: nous le ferons grâce à la croissance", a expliqué le ministre qui estime que "d'ici deux ans, nous aurons le même niveau de développement économique qu'avant la crise".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL