Coronavirus ; 2e vague : Israël annonce un reconfinement national

Claudine Rigal
Septembre 14, 2020

La rumeur enflait depuis plusieurs jours, si bien que l'allocution télévisée du Premier Ministre israélien Benjamin Netanyahou ce dimanche a été tout sauf une surprise pour les 9 millions d'Israéliens. Les habitants auront l'interdiction de sortir de chez eux sauf pour les déplacements essentiels. Les écoles et les centres commerciaux seront fermés alors que les supermarchés et les pharmacies resteront ouverts. Israël est le premier pays occidental à franchir le cap et à ordonner un reconfinement national. Lunaire. C'est que celui qu'on surnomme "Bibi" avait un avion à prendre fissa, avec femmes et enfants, direction Washington, où il doit signer mardi à la Maison Blanche un accord normalisant les relations de l'Etat hébreu avec les Emirats arabes unis et Bahreïn.

Les autorités israéliennes avaient déjà procédé au reconfinement de trente localités (villes et villages), avec couvre-feu, depuis lundi 7 septembre 2020, mais ceci n'a pas permis de juguler la second vague de la pandémie.

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 194.033 décès pour 6.516.861 cas recensés, selon le comptage de l'université Johns Hopkins.

Mais il n'a suffi que de quelques semaines pour faire évoluer défavorablement la situation sanitaire.

Le gouvernement a opté non seulement pour le confinement général, mais a étendu la mesure sur au moins trois semaines, pendant les fêtes juives, pour tenter de limiter la propagation de la COVID-19 au moment où les familles se rassemblent et les fidèles se retrouvent dans les synagogues.

Mais cette décision risque ne pas être sans conséquence politique.

La colère qui bouillonne parmi les juifs ultra-orthodoxes, qui sont parmi les plus fervents partisans de Netanyahu, est peut-être encore plus dommageable politiquement. Le reconfinement entrera en vigueur le vendredi 18 septembre à 14 heures et durera jusqu'au 11 octobre.

Avant même cette annonce, plus tôt dimanche, le chef du parti ultra-orthodoxe Juif unifié de la Torah, et allié clé de M. Nétanyahou, Yaacov Litzman, a démissionné du gouvernement d'union.

En Europe, l'Allemagne continue de constituer un véritable paradoxe. Cependant, ces deux derniers pays réalisent deux fois plus de tests de dépistage. Tandis que les rassemblements de ce genre dans les autres villes européennes n'ont rassemblé qu'une poignée de manifestants, ils étaient 10 000 ce samedi à défiler (sans masque) dans les rues de Munich.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL