Coronavirus: Londres vise un vaccin en début 2021

Claudine Rigal
Septembre 9, 2020

Hancock a déclaré qu'il était " important que les gens ne permettent pas à cette maladie d'infecter leurs grands-parents et de conduire au genre de problèmes que nous avons vu plus tôt dans l'année " lorsque le système de santé s'est battu pour contenir le virus alors que le bilan augmentait inexorablement.

Le nombre de personnes contaminées y a grimpé ces derniers jours, avec près de 3.000 nouveaux cas enregistrés dimanche, une poussée "préoccupante" selon le ministre de la Santé. Deux nouveaux décès ont été enregistrés dimanche. Le nombre de patients actuellement hospitalisés s'élève à 756 (pour 124 nouvelles admissions) dont 69 sous respirateur.

Le secrétaire britannique à la Santé, Matt Hancock, a affirmé lundi qu'un vaccin contre le coronavirus serait "très probablement" prêt au cours des premiers mois de 2021, s'il obtient les autorisations.

Le ministre a ainsi appelé à la vigilance, afin de tenter d'éviter que cette hausse chez les plus jeunes ne se répercute sur l'ensemble de la population, notamment les plus âgés.

"Malheureusement, il commence à sembler que nous nous dirigeons vers une période de croissance exponentielle de la pandémie au Royaume-Uni", a réagi Paul Hunter, professeur de médecine à l'université d'East Anglia, dans un communiqué.

Le gouvernement conservateur du Premier ministre Boris Johnson a déclaré qu'il resserrerait les restrictions locales dans les zones présentant de fortes augmentations de cas plutôt que d'imposer un deuxième verrouillage national par crainte de son effet sur l'économie.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL