Covid-19 : le Premier ministre Jean Castex dévoile les nouvelles mesures [DIRECT]

Claudine Rigal
Septembre 12, 2020

Le pourcentage de cas positifs ne fait qu'augmenter. Un élément suscite particulièrement notre inquiétude.

Lors d'une allocution ce vendredi à 17h30, le Premier ministre Jean Castex n'a pas annoncé de nouvelles mesures au niveau national mais a confirmé l'attention particulière tournée vers la situation sanitaire à Marseille, au même titre qu'à Bordeaux et qu'en Guadeloupe. Sur l'ensemble de la France, le nombre de cas positifs et le taux de positivité des tests augmentent régulièrement ces dernières semaines.

"Le virus est là pour quelques mois encore et nous devons réussir à vivre avec lui sans nous laisser entraîner à nouveau dans une logique de confinement généralisé", a-t-il plaidé, alors que le confinement du printemps a fait de gros dégâts en termes socio-économiques, tout en évitant au système hospitalier d'exploser.

Dans une moindre mesure, cela commence à se ressentir dans le nombre de personnes transférées à l'hôpital, voire, pour les cas les plus graves, en réanimation.

C'est ensuite que Jean Castex a apporté des précisions sur la durée d'isolement, qui sera dès aujourd'hui ramenée à sept jours, contre quatorze jours. La nature de ces mesures n'a en revanche pas été précisée.

Le Premier ministre annonce que 47 départements sont désormais placés en " zone de circulation active " du virus.

Le Premier ministre a également rappelé l'importance des gestes barrières. La France réalise actuellement plus d'un million de tests par semaine, devenant "le troisième pays qui teste le plus en Europe", s'est félicité Jean Castex. Cette très forte augmentation du nombre de tests est une excellente nouvelle. "Mais c'est problématique lorsque vous êtes prioritaire, si vous présentez les symptômes de la Covid".

Afin de lutter plus efficacement contre l'épidémie, Jean Castex a promis de "renforcer les circuits dédiés de dépistage" pour les personnes jugées prioritaires: les personnes symptomatiques, celles entrées en contact rapproché avec un porteur, ainsi que pour les soignants et personnels des Ehpad.

Le chef du gouvernement a ainsi cité le port du masque, la possibilité de réduire les rassemblements publics ou de modifier les horaires d'ouverture de certains commerces.

Concernant les interminables files d'attente devant les laboratoires pour se faire dépister, il a reconnu que les temps d'attentes " sont trop importants ".

"Nous ne parviendrons pas à enrayer la reprise de l'épidémie sans être tous vigilants et solidaires ", a martelé Jean Castex, appelant les personnes âgées à faire preuve de la plus grande prudence.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL