Création d'une co-entreprise avec PSA — Saft

Xavier Trudeau
Septembre 6, 2020

L'ambition est de produire des batteries pour équiper un million de véhicules électriques à l'horizon 2030.

A l'issue de cette phase de R&D, la production en série est prévue d'être lancée dans deux ' GigaFactories ', à Douvrin en France puis à Kaiserslautern en Allemagne. C'est le rôle de la R&D de Saft, la filiale de Total, sur son site à Bordeaux.

L'objectif est de débuter avec une capacité de production de 8 GWh, puis d'atteindre à l'horizon 2030 une capacité cumulée de 48 GWh sur l'ensemble des deux sites.

Un centre de R & D à Bordeaux et un site de production pilote à Nersac (Charente) sont " déjà en phase de démarrage pour permettre la mise au point de nouvelles technologies de cellules lithium-ion de haute performance", ont indiqué PSA et Total.

Le constructeur automobile PSA et Saft, filiale de Total ont annoncé jeudi la création d'une société commune de fabrication de batteries pour les véhicules électriques, un projet qui vise à créer une filière européenne face à la concurrence asiatique. Total/Saft apporte son expertise en matière de R&D et d'industrialisation, tandis que PSA apporte sa connaissance du marché automobile et son expérience de la production en grande série. C'est d'ailleurs à Nersac (Nouvelle-Aquitaine) qu'un site pilote de production a été érigé.

Yann Vincent est nommé Directeur Général d'ACC et aura pour mission de la mettre en oeuvre et de la développer. Le constructeur Renault devrait également intégrer, un peu plus tard, cette alliance.

Le projet ACC qui représente un investissement de 5 milliards d'euros a bénéficié d'un soutien financier de 1,3 milliard d'euros des États français et allemand. Or, les batteries représentent à elles seules un tiers de la valeur ajoutée des véhicules, et aujourd'hui, elles sont la chasse gardée de champions chinois, japonais et sud-coréens. Ce sera juste à côté du site PSA qui fabrique des moteurs thermiques (lire en pages Région).

En mai 2019, la France et l'Allemagne annonçaient la création d'un consortium européen de la batterie. D'autres pays européens ont manifesté leurs souhaits de rejoindre ce futur "Airbus de la batterie" comme la Pologne, la Belgique, l'Italie, l'Autriche et la Finlande.

Alors que l'Airbus des batteries se met tout doucement en place, il existe une "petite" start-up suédoise, Northvolt, considérée comme la première Gigafactory en Europe. Celle-ci est née en 2016 sous l'égide de Peter Carlsson, un ancien cadre de chez...

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL