Djokovic: "Je n'oublierai jamais. Ce sera toujours là"

Solenn Plantier
Septembre 15, 2020

"Plus tôt je reprendrai la compétition, plus vite je surmonterai ce souvenir", a lancé le no1 mondial lors d'une conférence de presse au Foro Italico, où a débuté lundi le Masters 1000 de Rome.

Le dernier tournoi joué - et gagné - par "Rafa " remonte à la fin février à Acapulco. Puis le Majorquin a renoncé à la tournée américaine post-Covid-19 - Cincinnati puis US Open à New York - en raison des conditions sanitaires incertaines et de la "folie" du nouveau calendrier.

À Paris, il visera une inédite treizième victoire - et une vingtième en Grand Chelem pour rejoindre au sommet Roger Federer, absent jusqu'en 2021 en raison d'une double opération au genou droit.

A Rome, "Rafa" retrouve un autre de ses jardins, où il a déjà gagné neuf fois (record), dont la dernière l'an dernier contre son autre rival historique, Novak Djokovic.

"C'était totalement inattendu et involontaire", a-t-il rappelé au sujet de la balle lancée sur une juge de ligne, auprès de laquelle il s'est de nouveau excusé.

Quinze des vingt meilleurs mondiaux sont attendus à Rome, mais avec plusieurs absents de marque dans le Top 10: outre Federer (N.4), manquent les finalistes de l'US Open, Dominic Thiem (N.3) et Alexander Zverev (N.7), ainsi que Daniil Medveded (N.5), demi-finaliste à New York. Au 1er tour, ses compatriotes Benoît Paire et Ugo Humbert n'ont pas été épargnés non plus puisqu'ils affronteront respectivement Jannik Sinner et Kevin Anderson.

"C'est bien d'avoir un tournoi qui arrive une semaine, dix jours après ce qui s'est produit".

Également interrogée sur la présence de spectateurs à Roland-Garros, la Roumaine Simona Halep, tête de série N.1 à Rome, s'est dite "à peu près certaine que ce sera très strict".

La Tchèque Karolina Pliskova (3e), tenante du titre à Rome, défendra elle son bien, après son élimination surprise au deuxième tour des Internationaux des États-Unis.

Mais "La Monf'" aura fort à faire dès le 2e tour puisque le Français sera opposé à Alex de Minaur, lui aussi en forme puisqu'il a atteint les quarts de finale à New York. Au grand dam des organisateurs qui ont dénoncé une "injustice " par rapport à d'autres stades ayant partiellement ouvert leurs portes en Italie et par rapport à Roland-Garros, qui ouvrira avec une jauge réduite. La tête de série numéro 1 pourrait éventuellement retrouver en huitième de finale Félix Auger-Aliassime, avant de se mesurer à Gaël Monfils ou Stan Wawrinka en quart, deux joueurs qui ont préféré faire l'impasse sur Flushing Meadows, à l'instar de Nadal. Avec des tests PCR tous les quatre jours pour les hommes et tous les cinq jours pour les femmes.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL