Don du sang : la crise du Covid fait baisser les réserves

Evrard Martin
Septembre 22, 2020

C'est inédit: les réserves de sang ne remontent pas malgré l'appel au don lancé par l'Etablissement français du sang fin août. Il appelle donc à la mobilisation afin d'assurer des réserves suffisantes de sang, tout groupe sanguin confondu. La crise sanitaire désorganise fortement la collecte de sang.

Il faut dire que depuis le début de l'épidémie, en mars, "avec le développement du télétravail et des cours en visioconférence, les collectes en entreprise ou dans les universités sont beaucoup plus difficiles", souligne l'EFS. En effet, l'EFS s'appuie depuis toujours sur la collecte mobile (80% des dons) et en particulier sur la collecte en entreprise, qui permet aux salariés de donner sur leur lieu de travail, ainsi que sur la collecte en écoles et campus universitaires. Lundi matin, elles ont atteint "le seuil des 82.000 poches de globules rouges en réserve", un "niveau jamais atteint depuis 10 ans". "Aujourd'hui, le compte n'y est pas ", alors que la reprise de l'activité hospitalière est très soutenue. La situation est identique à la Réunion.

Appel à la mobilisation : L'Établissement français du sang alerte sur la baisse des réserves
Les réserves de sang à un niveau préoccupant : "Prenez 1h pour sauver 3 vies", appelle l'EFS

L'EFS demande donc aux employeurs de "faciliter le don de sang de leurs salariés " et aux autorités locales de "continuer à faciliter l'organisation de collectes mobiles sur les territoires ". Les besoins en produits sanguins, qu'il s'agisse des globules rouges, des plaquettes, ou encore du plasma, se font de plus en plus pressants. 10 000 dons sont nécessaires chaque jour. Prenez 1 heure pour sauver 3 vies!

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL