EMUI 11 : Huawei intégrera les fonctions d’Android 11 au compte-goutte

Alain Brian
Septembre 14, 2020

Comme si cela ne suffisait pas, Huawei construit trois laboratoires de coopération sur les écosystèmes mondiaux en Russie, en Pologne et en Allemagne pour servir les développeurs et fournir des services d'habilitation, de test et de certification.

Ces appareils fonctionnent avec Microsoft et continueront de le faire à l'avenir, souligne le responsable.

Le différend commercial entre la Chine et les États-Unis traîne depuis un certain temps déjà.

Il existe certes d'autres fournisseurs de composants, mais ils n'ont peut-être pas le même niveau de qualité que celui pour lequel les téléphones de Huawei sont connus. La percée de Huawei dans le développement de son écosystème est le résultat d'un fort soutien des développeurs et des partenaires mondiaux", a ajouté Yu, " Huawei ouvrira complètement ses technologies clés, ses logiciels et son matériel aux développeurs, en travaillant avec eux pour promouvoir une amélioration supplémentaire de l'écosystème tous scénarios de Huawei.

Ces HMS se développent d'ailleurs rapidement, à en croire Allen Yao. Le géant chinois espère en avoir 90% des plus populaires d'ici la fin de l'année. "On va insister et continuer à la développer", prévient le patron belge, interrogé sur l'éventualité que les GMS puissent faire leur retour une fois les relations avec les Etats-Unis apaisées. Et en parlant de langues et d'IA, Celia, l'assistante virtuelle de Huawei, comprend mieux le français et a également été rendue plus "humaine" en parlant.

Suite à un décret publié en 2019 par l'administration Trump, interdisant aux sociétés américaines de collaborer avec des entreprises jugées "à risque", le géant chinois Huawei s'est retrouvé privé du système d'exploitation Android. Il sera également révélé en septembre, et devrait contre toute attente être disponible en quatre versions, toutes compatibles 5G.

HarmonyOS a été dévoilé il y a un an, après que Washington a interdit à Huawei d'utiliser le système d'exploitation Android de Google, le service mobile Google et la boutique d'applications Google Play sur ses appareils mobiles en mai dernier. À l'époque, l'alternative d'Android n'était pas le système de secours de Huawei, mais il semble que la marque chinoise compte maintenant adopter plus largement son nouveau système d'exploitation.

Parmi les grandes annonces faites par Huawei, figure le lancement de son système d'exploitation HarmonyOS 2.0 qui bénéficie d'une mise à jour complète de ses capacités de gestion des données et de sécurité.

Le système d'exploitation est conçu avec des fonctionnalités multiplateformes à partir de zéro avec une prise en charge allant des téléviseurs intelligents aux montres intelligentes, aux unités de tête de voiture et bien sûr aux smartphones.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL