La mannequin Bar Refaeli condamnée pour fraude fiscale

Pierre Vaugeois
Septembre 14, 2020

Certains mannequins chutent du podium, d'autres de leur piédestal. Reconnue coupable dans une affaire de fraude fiscale en juillet dernier, Bar Refaeli a été condamné ce dimanche 13 septembre à neuf mois de travaux d'intérêt général et à une amende de plus de 600.000 euros. On lui reproche d'avoir donné de fausses déclarations concernant ses périodes de résidence à l'étranger pour éviter de payer les taxes israéliennes. Le retour de bâton est violent et la facture salée: une amende de 2,5 millions de shekels (610.000 euros), en plus du remboursement de ses arriérés fiscaux, et neuf mois de travaux d'intérêt général qui devraient débuter le 21 septembre, après le nouvel an juif, précise Le Figaro.

Cet accord a été approuvé dimanche par le tribunal de Tel Aviv, selon un compte-rendu consulté par l'AFP. En 2015, l'ex de Leonardo DiCaprio avait attiré l'attention des autorités israéliennes pour ne pas avoir déclaré ses revenus dans le pays pendant plusieurs années. Bar Refaeli débutera, quant à elle, sa peine de travaux d'intérêt général le 21 septembre, après la fête du Nouvel An juif.

Mannequin dès l'âge de 15 ans, Bar Refaeli fait très vite la couverture de grands magazines, comme ELLE, GQ et L'Officiel. Le top model s'illustre aussi dans des campagnes pour Chanel, Ralph Lauren ou Victoria's Secret.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL