L'Académie appelle à rendre obligatoire la vaccination des soignants — Grippe

Evrard Martin
Septembre 21, 2020

Selon les députés, une bonne couverture vaccinale permettrait d'éviter des cas de double infection (grippe et Covid-19) et faciliterait la tâche aux personnels soignants dans la mesure où les symptômes de la grippe et du Covid-19 sont similaires.

Ce rythme-là pendant des mois? Cette cohabitation épidémique pourrait s'avérer délétère en entraînant des retards de diagnostics, en provoquant des complications chez les plus fragiles d'entre nous et en engendrant un afflux massif de malades dans les hôpitaux. "Se vacciner contre la grippe deviendra dès cet automne un enjeu de santé publique et surtout un acte citoyen en faveur de sa santé et de celle des autres ", ont-ils expliqué dans une tribune au JDD.

Plus précisément, elle conseille d'associer la vaccination antigrippale et la vaccination antipneumococcique chez les personnes âgées de plus de 65 ans, en raison de la gravité des infections invasives à pneumocoque sur ce terrain. C'est pourquoi l'institution demande à ce que la vaccination soit rendue obligatoire "pour l'ensemble du personnel soignant".

Constatant que "l'évolution actuelle des indicateurs épidémiologiques fait redouter la persistance d'une circulation du SARS-CoV-2 sur un mode épidémique jusqu'au printemps prochain", l'académie estime dans un communiqué que "le risque d'une saturation des services hospitaliers par l'addition de cas de grippe sévère aux cas de Covid-19, aggravée par l'incapacité des soignants malades, ne peut être encouru". Une proposition diversement appréciée sur les réseaux sociaux.

Dans ce cadre, la société savante recommande d'initier une campagne d'information de grande ampleur "grippe et Covid-19" pour sensibiliser la population aux risques d'une co-épidémie. Mais attention à ne pas faire de confusion: ce vaccin contre la grippe ne protège pas du Covid. "Mais nous pourrions aller plus loin si les mutuelles offraient cette année la prise en charge du vaccin contre la grippe à tous les français", ajoute le député LREM Julien Borowczyk, à l'origine de cette tribune.

En 2019, sur les 12 millions de personnes considérées prioritaires, une sur deux était vaccinée contre la grippe.

Se faire vacciner contre la grippe?

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL