Le petit Adnane retrouvé mort après quatre jours de sa disparition — Tanger

Claudine Rigal
Septembre 15, 2020

Les recherches ont abouti à l'identification du suspect, qui réside près du domicile de la victime.

À Tanger, c'est la deuxième affaire de pédophilie enregistrée ces derniers jours, après celle au dénouement tragique de la disparition du jeune Adnane Bouchouf. Après des recherches policières intensives, le corps de l'enfant de 11 ans a été retrouvé, vendredi 11 septembre, sans vie, enterré aux alentours de son domicile.

Ce lundi, le service préfectoral de la police judiciaire de Tanger a déféré le suspect principal dans un crime d'homicide volontaire sur mineur avec attentat à la pudeur devant le procureur général de Roi près la cour d'appel.

Les premiers éléments de l'enquête révèlent que le mis en cause a emmené la victime dans un appartement qu'il loue dans le même quartier, l'a agressée sexuellement avant de le tuer et de l'enterrer près de son domicile, précise la DGSN.

L'homme été placé en garde à vue à la disposition de l'enquête préliminaire menée par la police judiciaire de "Bni Mekada" sous la supervision du parquet compétent, en vue de déterminer les tenants et les aboutissants de ces actes criminels.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL