Les activités parascolaires peuvent reprendre

Solenn Plantier
Septembre 14, 2020

Les assouplissements annoncés par Québec, qui permettent la reprise des programmes de sports-études et les activités parascolaires, profiteront aussi aux élèves en difficulté et à ceux qui étaient privés de cours préalables à leur admission au cégep. "C'est ce que [le ministre de l'Éducation] Jean-François Roberge va vous dire demain", a précisé François Legault, jeudi, en point de presse. Il comprend de l'annonce du ministre de l'Éducation que les sports civils devront également restreindre leurs activités dans les régions classées orange et rouges.

Elles devront également s'assurer en tout temps de la traçabilité des élèves en cas de contamination.

Sans ces assouplissements, l'Association des orthopédagogues du Québec craignait que des élèves vulnérables ne reçoivent pas les services auxquels ils avaient droit habituellement.

Les élèves pourront disputer un sport avec des jeunes de deux autres groupes stables, en plus de leur propre groupe-classe.

"Le bien-être des élèves est au cœur des préoccupations du gouvernement du Québec, tout comme leur santé et leur sécurité".

"Le milieu du sport étudiant est satisfait de la reprise des activités parascolaires".

Dans sa vidéo, le ministre de l'Éducation laisse toutefois savoir que la décision annoncée n'est pas irréversible. "Il s'agit d'une approche qui leur garantit un meilleur équilibre de vie, tout en assurant leur sécurité et celle de l'ensemble de la communauté", a rappelé Richard Massé, conseiller médical stratégique de la direction de la santé publique.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL