Les centimes d’euros en sursis

Xavier Trudeau
Septembre 28, 2020

Les petites pièces de cuivre sont-elles toujours importantes au moment des paiements numériques généraux? Lundi, la Commission européenne a annoncé le début d'une évaluation et d'un "Analyse d'impact " Lors de l'utilisation de pièces de 1 et 2 centimes. Ces " pièces rouges " vont-elles disparaître?

Durant ces semaines de consultation, tant les simples citoyens que les institutions intéressées sont appelés à partager leurs avis et suggestions sur la question. Objectif du processus: comprendre si ces pièces qui encombrent les poches des uns mais font le bonheur des autres ont encore un rôle à jouer, ou si elles ont fait leur temps. "Cela pourrait entraîner l'expiration des pièces de 1 et 2 centimes " Précise l'exécutif bruxellois". Plusieurs États membres - La Belgique en 2014, L'Irlande en 2015, le Finlande en 2002 ou les Pays-Bas en 2004 - ont déjà décidé d'arrondir les paiements en espèces à cinq centimes près pour interdire ces pièces.

La possibilité de supprimer ces pièces de monnaie a été avancée très rapidement, quelques années à peine après leur introduction. "Un usage à sens unique, un faible retour aux banques centrales nationales et une augmentation constante de l'émission des pièces d'un et de deux cents sont autant de facteurs qui corroborent l'hypothèse selon laquelle ces valeurs unitaires ne circulent pas efficacement parmi les opérateurs économiques, mais sont pour la plupart amassées ou perdues", soulignait le rapport de la fin 2018. "En règle générale, les consommateurs reçoivent davantage de pièces d'un et de deux cents qu'ils n'en dépensent", relevait le document. En outre, "La grande majorité des citoyens de la zone euro est favorableUn sondage a été cité dans le rapport concernant le retrait de ces pièces".

Cependant, le changement ne peut être pris à la légère. Premièrement, les pièces de 1 et 2 centimes sont encore très nombreuses: fin 2017, elles représentaient près de la moitié des pièces émises dans l'ensemble de la zone euro. "Statistiquement, chaque citoyen de la zone euro possède 181 de ces pièces " A souligné la commission". En outre, les citoyens européens craignent de voir les prix augmenter, en cas de suppression de ces pièces et de règle d'arrondi généralisée. La consultation menée par la Commission à partir de ce lundi viendra notamment actualiser les conclusions de ce rapport et devra apporter des éléments de réponse aux questions de l'exécutif européen.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL